Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

LES DUCS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 02 octobre 2010
 

<<62
(Autoproduction – 2010) 
Durée 61’51 – 15 Titres

http://www.lesducs.net
http://www.myspace.com/lesducs

Cinq ans d’existence, deux centaines de concerts données sur les planches de tout l’hexagone dont certains en première partie de Matmatah, d’Astonvilla ou de Babylon Circus, des excursions aux quatre coins de la francophonie pour y mettre en valeur leurs textes toujours très travaillés face au public des festivals, voilà le quotidien des Ducs, un quatuor à la langue bien pendue qui nous arrive de Châtellerault avec un deuxième album des plus inspirés dans lequel le rock flirte avec les déclamations et les jeux de mots … Pour 2N2O au chant et aux guitares, Jean-Philippe Rococo aux basses, Romain CZ aux guitares et Damien Abolivier à la batterie, rien n’est plus important que le fait de partager des émotions avec le public et c’est une fois encore avec un album insaisissable et plein d’humour et de second degré qu’ils y parviennent ! A la question pourquoi « <<62 », Les Ducs n’apportent d’autre réponse que de dire que c’est le double de « 31 » et que ce titre là est précisément l’axe central de ce deuxième opus … Pas con !

Arborant comme un étendard un verbe soigné et des termes tranchants, Les Ducs manient les mots avec un certain aplomb et ne se privent pas de les faire reluire pour mieux attirer le chaland qui se voit très vite interloqué par tant d’aisance, par tant de classe … Aux guitares électriques et acoustiques répondent régulièrement une voix de baryton et des rimes vertes dans lesquelles il faut fouiller un peu pour saisir des subtilités qui ont tendance à être enfouies sous un terreau musical riche et fertile. Disciples de formations comme les Guns N’Roses ou les Stooges mais aussi de chansonniers beaucoup moins trash, Les Ducs reprennent aussi Serge Lama dans le texte avec son « Laveur de carreaux » mais s’en éloignent un peu avec des perles comme « La version du chrysanthème », « Les filles de la nuit » ou encore « L’homme serin » et terminent avec le « Résumé du prochain épisode », histoire de mieux diversifier l’étendue des territoires sur lesquels ils évoluent et de bien démontrer que si Les Ducs ont tout a tour l’humour, la verve ou même l’engagement, souvent aussi Les Ducs ont la joie … Cocher, préparez le carrosse et faites que sur les routes Les Ducs puissent à nouveau nous rejoindre pour nous y servir ce fort beau concentré de rock et de chanson !