Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow TAS CRU

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TAS CRU pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
Sunday, 19 August 2012
 

Even bugs sing the blues
(Autoproduction – 2009) 
Durée 40’50 – 10 Titres

http://www.tascru.com

Il est d’origine québécoise mais c’est aujourd’hui du côté de New York que ce poète, chanteur et guitariste particulièrement doué pour le slide est installé, le personnage haut en couleur de Tas Cru étant autant connu pour son talent de bluesman capable de séduire une salle de concert que pour celui de pédagogue et de grand amateur de Blues In The Schools, ces rencontres en milieu scolaire durant lesquelles des artistes partagent leur passion et leur savoir avec les plus jeunes. Issu d’une famille de musiciens, Tas Cru a fréquenté depuis son plus jeune âge les plus grandes pointures du genre et y a forcément acquis beaucoup de savoir. Après avoir mis en pratique toutes ces bonnes choses au sein de divers groupes, c’est finalement en solo qu’il a enregistré quatre albums entre 2006 et 2010, le prochain étant d’ores et déjà annoncé pour la fin de l’année, complétant très ingénieusement cette discographie dès 2009 par un recueil de pièces originales composées spécialement pour accompagner ses actions scolaires, un ouvrage qui n’est pas disponible dans le commerce mais que Tas Cru distribue généreusement dans les écoles ou auprès des Blues Societies qui se montrent intéressées par sa démarche …

Véritable document sonore à même de devenir une des parfaites références dans le genre, « Even Bugs Sing The Blues » transporte l’auditeur, qu’il soit jeune et néophyte ou au contraire plus habitué à l’écoute du blues, vers des terrains de jeu aux accents et aux couleurs multiples, la réunion de la dizaine de titres proposée permettant d’aborder les diverses sensibilités des douze mesures sans pour autant se disperser. Séduit par la rencontre de véritables petits chefs d’œuvres pleins de nuances et de subtilités comme « Spider Won’t You Play », « Voracious, Hungry Python », « Cham-e-le-on » ou « Clyde The Clod », on se régale de bout en bout d’un jeu racé et d’une voix chaude qui colle parfaitement au tableau délibérément choisi par l’artiste. L’ami des animaux se rassurera pour sa part tout au long de la découverte de ce sympathique bestiaire du blues en apprenant entre deux coups de bottleneck et trois doses d’humour que pour l’enregistrement de ces dix tranches de vie, aucun être vivant, qu’il soit cafard ou même reptile, n’a été maltraité. Une raison de plus de se pencher sur le reste de la discographie de Tas Cru en souhaitant sincèrement que l’on finisse à un moment ou à un autre par le croiser dans l’hexagone tant il y a matière à passer de très grands moments de musique mais aussi à enrichir sa culture personnelle en sa compagnie !