Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MAGMA

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MAGMA pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 12 août 2012
 

Félicité Thösz
(Seventh Records – Harmonia Mundi – 2012) 
Durée 32’25 – 11 Titres

http://www.seventhrecords.com

En cette année 2012 où le calendrier des postes maya nous a annoncé la fin du monde, il semblait évident qu’une bande d’illuminés notoires comme les gens de Magma ne pourraient pas laisser passer l’occasion de nous offrir un album avant l’hypothétique big band et c’est forcément bille en tête que le gourou Christian Vander et sa muse Stella ont une fois encore ressorti le dictionnaire du parfait petit Kobaïen pour nous proposer une œuvre dans laquelle on retrouve des morceaux déjà joués en live depuis un moment et en particulier lors des mois qui ont précédé la sortie de « Félicité Thösz ». Toujours aussi impénétrable, la musique de Magma n’en reste pas moins un véritable régal doublé d’un perpétuel étonnement et c’est armé de quelques explications qu’il convient d’appréhender cette demi-heure de voyage que l’on nous présente comme allant du Japon à l’Oural en passant par les steppes d’Asie Centrale tout en rendant hommage à la musique soul de la Tamla Motown …

Quelques écoutes attentives plus tard, on finira volontiers par se détacher de toute considération philosophique et par apprécier comme on l’entend soi même des titres sur lesquels la voix de Stella Vander est une pure merveille et où les instrumentations où l’on croise pianos, tambourins, guitares et vibraphones parviennent à installer des ambiances entre post rock progressif et nu-jazz. On papillonnera ainsi d’un « Ëlss » à un « Zahrr » en passant par des « Dzoï », des « Nüms » et des « Tsaï ! » avant d’en arriver à une dernière œuvre totalement indépendante du reste de l’ouvrage, « Les hommes sont venus », une création bien distincte où, sur fond de voix et de glockenspiel, Magma prend congé de son public sur des airs quelque peu mystiques. Si la fin du monde arrive vraiment en décembre prochain, Magma n’aura pas d’ici là manqué sa sortie avec un album aussi étrange que réussi tel que l’est « Félicité Thösz », et c’est forcément par un live dans le cadre de Jazz à La Villette fin août prochain que ce monument de la musique française dévoilera son nouveau bébé à son public dans sa forme définitive. Et dans le cas fort probable où il ne se passerait rien cet hiver, ça fera toujours un (bon) album de plus à mettre à la discographie de Magma !