Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow STRATOVARIUS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

STRATOVARIUS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 31 juillet 2012
 

Under flaming winter skies – Live in Tampere
(Ear Music – Edel – 2012) 
Durée 54’34 + 47’41 – 11 + 9 Titres

http://www.stratovarius.com

Avec près de trente années d’existence et plus d’une douzaine d’albums dans les bacs, Stratovarius fait logiquement figure de dinosaure sur la scène metal internationale et même si le combo finlandais a connu quelques passages à vide et autres tensions internes, il n’en reste pas moins que la bande emmenée par le chanteur Timo Kotipelto a survécu au départ courant 2008 de l’emblématique guitariste Timo Tolkki qu’elle a rapidement remplacé par Matias Kupiainen … Lauri Porra à la basse, Jens Johansson aux claviers et Jörg Michael à la batterie complétaient il y a encore peu de temps le line up, même si la tournée durant laquelle ce second live du combo a été enregistré constituait le dernier baroud d’honneur d’un cogneur de fûts très apprécié qui, après avoir fini d’assurer le service après-vente du dernier opus en date, « Elysium », a choisi de raccrocher les baguettes pour des raisons personnelles … Fin d’une époque oblige, Stratovarius s’est offert une sorte de best of live rassemblant sur un peu moins de deux heures de concert une vingtaine de morceaux dont nombre de classiques du groupe. Les fans vont assurément être comblés !

Parvenir à trouver un juste milieu entre ses titres emblématiques et ses morceaux plus récents est un exercice peu évident quand on dispose d’une discographie aussi conséquente que celle des Finlandais, et pourtant c’est une set list des plus intéressantes que Stratovarius est parvenu à établir pour proposer à ses fidèles un ouvrage plaisant dans lequel on trouve à parts presque égales les brûlots de l’époque « Visions » mais aussi les extraits des derniers efforts en date et même pour la fine bouche des démonstrations individuelles de guitare, de basse et de claviers. Animé par une véritable envie de bien faire, le quintet se donne sans compter durant toute sa prestation et même si le son est parfois posé un peu sur le fil du rasoir, cet « Under Flaming Winter Skies » n’a pas grande difficulté à remplir sa part du contrat, en partie grâce à des bombes indispensables comme « Kiss Of Judas », « Coming Home » et autres « Black Diamond » mais aussi grâce à des « Deep Unknown », des « Darkest Hours » ou des « Winter Skies » qui font bien plus que jouer le rôle de simples faire-valoir. Porté par une rythmique redoutable d’efficacité et par un guitariste lead totalement entré dans le rôle pas évident qui est le sien, à savoir succéder à l’immense Timo Tolkki sans essayer de la plagier, Stratovarius ne souffre d’aucune faute de goût, même si l’on est quand même un peu forcé de constater que niveau vocal, Timo Kotipelto à perdu un peu de sa superbe en prenant de l’âge et ne parvient plus à s’envoler vers les sommets qu’il nous avait habitué à atteindre dans les aigus. Quoi qu’il en soit, Jörg Michael et les fans du groupe méritaient bien de se dire au-revoir de la plus belle des façons, c’est à dire en musique, et à n’en point douter ce « Live In Tampere » deviendra légitimement un des ouvrages incontournables de Stratovarius !