Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MR GIL

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MR GIL pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 11 juillet 2012
 

I want you to get back home
(Metal Mind Records – 2012) 
Durée 45’29 – 9 Titres

http://www.metalmind.com.pl

C’est déjà le quatrième album de cette formation polonaise qui n’a pas été bien loin pour se trouver un nom puisque Mr Gil n’est autre que le projet personnel de Mirek Gil, guitariste transfuge de groupes comme Collage et Believe. On se doute donc avant même de découvrir « I Want You To Get Back Home » que la couleur dominante de l’ouvrage sera progressive, et pourtant c’est en essayant de sortir autant que faire se peut des sentier battus que le quartet dont les premiers faits d’arme remontent à 1998 a imaginé sa nouvelle création, en s’appuyant sur le piano particulièrement enchanteur de Konrad Wantrych et sur la voix luxueuse de Karol Wroblewski mais aussi sur le violoncelle de Paulina Druch qui associé au piano emmène les compositions jusqu’à un niveau particulièrement élevé pour en faire incontestablement les meilleures proposées par le groupe à ce jour. Pratiquement plus proche d’un registre néo-classique que d’un registre typiquement progressif, le nouvel album de Mr Gil n’en reste pas moins rock dans ses fondations les plus intimes, même si cela ne s’entend pas à la première écoute, et c’est une réunion de morceaux pleins de finesse et de subtilité que nous présente le quartet, des morceaux comme « Our Shoes », « Change Your Name », « Fix My Arms » ou « Goodnight » qui mettent tout le talent de chacun des musiciens au service d’une seule et même grande cause, celle du groupe et forcément de sa musique. De la sensualité des mélodies jusqu’à la formidable harmonie des mots, il se dégage de ce nouvel ouvrage des Polonais une véritable bouffée de sincérité qui contribue encore un peu plus à en faire une œuvre que l’on se plait à écouter quel que soit le moment de la journée. Un album à s’offrir mais aussi à offrir !