Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MAT ST.JOHN

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MAT ST.JOHN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 10 juillet 2012
 

Soulful
(Autoproduction – 2012)
Durée 47’54 – 12 Titres

http://www.myspace.com/matstjohn

Il n’a jamais vraiment eu envie de choisir entre la pop des Beatles, le rock du Sud des Etats Unis et la soul, c’est un peu la raison pour laquelle Mat St.John utilise un peu de toutes ces influences pour créer sa musique, la chaleur et la sensualité de sa voix faisant tout naturellement le reste et donnant à ses chansons une véritable dimension accentuée encore un peu par la qualité des musiciens qui l’accompagnent sur l’album, Benjamin Delarue aux guitares électriques, Laurian Daire aux claviers, Nicolas Durieux à la basse et Julien Audigier à la batterie. Une réalisation signée Ken Stringfellow et un mastering tout droit venu d’Abbey Road, des guests à foison apportant chœurs, cordes ou encore cuivres … Il n’y a pas eu besoin de remuer beaucoup pour que le charme agisse et que ce « Soulful » arrivé dans les bacs en mai dernier ne devienne très vite un album référence en matière de soul à la française !

Adepte des grooves impressionnants de régularité et des mélodies soigneusement arrangées, Mat St.John a tout naturellement travaillé en s’appuyant sur l’expérience de ses aînés et c’est une galette qui sent bon les vieux relents Motown et Stax qu’il nous présente avec « Soulful », un album qui gravite spontanément autour de Stevie Wonder, Aretha Franklin ou Marvin Gaye mais qui s’ouvre aussi à des influences plus rugueuses comme les Allman Brothers ou Lynyrd Skynyrd pour à l’arrivée se présenter comme un énorme feu d’artifice avec de temps à autres quelques gros coups de tonnerre dans le genre de « Born For Loving You ». L’amour, la route, les déceptions, tout est bon à prendre quand il est question pour Mat St.John d’écrire des chansons et c’est avec son cœur et sa sincérité qu’il nous fait part de tout ce qui le touche dans un premier album solo particulièrement mur et abouti, un ouvrage qui à force de titres comme « Ain’t It Good », « I Was Thinking », « Train Dreaming », « Nobody But You » ou « Set Me Free » finit par définitivement conquérir l’auditeur et par ne plus le lâcher avant qu’il ne soit repu de toutes les bonnes choses qu’il contient. Mat St.John a incontestablement du talent et en s’offrant ce qui se fait de mieux pour son premier effort, il a très certainement fait un grand pas en avant sur le chemin qui conduit à la reconnaissance !