Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow GUILLAUME LEDENT

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

GUILLAUME LEDENT pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 20 juin 2012
 

Dérange ta chambre
(Môme Music – Collectif Ploum ! – 2012) 
Durée 43’32 – 12 Titres 

http://www.guillaumeledent.be
http://derangetachambre.bandcamp.com

Jamais à cours d’idées, Guillaume Ledent a déjà traversé plusieurs genres musicaux et s’est autant fait remarquer dans un registre plutôt pop rock que dans un autre plus ouvertement orienté chanson folk, les deux se montrant somme toute plutôt complémentaires, du moins quand on se donne la peine d’essayer de les réunir … Bien décidé à ne jamais tourner sur lui-même, le chanteur et guitariste belge a eu envie cette fois d’emmener ses chansons un peu plus loin et c’est en s’associant au poète Jacques Mercier et au graphiste Mathieu Vandermolen qu’il a participé à l’élaboration d’un livre-CD destiné au jeune public, mais pas seulement puisque de chansons rock en chansons folk, c’est route la famille qui se retrouve dans la douzaine de compositions qui s’y rejoignent. En bon multi-instrumentiste, Guillaume Ledent a attrapé guitares, claviers, flûtes et percussions mais a quand même cédé la basse à son complice dessinateur, les claviers à Laurent Geuning et la batterie à Fabian Hidalgo-Ruiz qui complètent l’équipe.

Sans jamais se permettre de donner de leçon, Guillaume Ledent a fait de « Dérange ta chambre » une véritable création que l’on goûte avec autant de plaisir que l’on soit petit ou plus grand, avec des chansons qui groovent mais aussi des chansons qui interpellent, avec des riffs audacieux mais avec aussi de très délicates mélodies … Revisitant à sa propre manière les diverses étapes qui jalonnent le passage de l’enfance à l’age aduste, « Dérange ta chambre » prend le temps de s’attarder sur une foule de petits détails bourrés d’expériences sans doute personnelles et nous conduit ainsi de « Quand je serai grand » à « Super-Victor », de « Bonne-Maman » à « Ma crise » et de « Deux fois par mois » jusqu’au « Petit génie ». Si l’on se promène en fort belle compagnie côté notes, on ne perd rien au change à s’égarer côté livre puisque des illustrations soignées aux mots bien présentés, le tout sur des feuilles épaisses comme on n’en fait plus assez souvent, tout n’est que luxe, que finesse, qu’harmonie … Jamais à cours d’idée, Guillaume Ledent et ses complices ont fait l’effort d’imaginer un véritable spectacle familial qui reprend en les dynamisant un peu plus encore les chansons de l’ouvrage et ont même emmené dans leurs bagages un atelier créatif animé par Pascaline Wollast où les enfants peuvent transformer leurs jouets usés et cassés en sculptures, pour leur donner une seconde vie et en faire des jouets dérangés … Que demander de mieux ? Peut être quand même une « Petite sœur », mais alors par gourmandise !