Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow ALEXX & LIO à L’ENTREPONT (92)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

ALEXX & LIO à L’ENTREPONT (92) pdf print E-mail
Ecrit par Alain Hiot  
dimanche, 13 mai 2012
 

ALEXX & LIO 
L’ENTREPONT – ISSY LES MOULINEAUX (92)
Le 10 mai 2012

http://www.mooonshiners.com/acoustique/ 
http://www.mooonshiners.com/ 
http://www.crossroad.fr/ 

Retrouvez toutes les photos d'Alain Hiot sur http://www.flickr.com/photos/yoyo95280/sets/

Remerciements : Alexx, Lio, Michel, Vincent, Crossroad.

En arrivant devant la porte de l’Entrepont, je savais déjà que j’allais passer une excellente soirée. Alexx et Lio, les deux piliers d’Alexx & Mooonshiners, venaient nous présenter leur dernier opus acoustique, « The Mooonshine Tracks », incrémenté de quelques compositions du prochain album et de reprises fameuses.

Après une petite présentation de la soirée par Vincent et Michel, le show débute tout en douceur avec « The Lee Shore » de David Crosby, qui nous replonge dans l’atmosphère du légendaire « 4 Way Street » pour notre plus grand plaisir. Le second titre, « Emperor’s Boogie », une compo du groupe qui sera présente sur leur prochain album en version électrique, fait immédiatement monter la température dans la salle.

Retour à l’été 1967 avec l’incontournable « Ode to Billie Joe » de Bobbie Gentry, puis « Dark Island », seconde compo du prochain album, rythmée par les mains du public qui ne se fait pas prier pour répondre aux sollicitations d’Alexx, et suivie du « Heart Break Hotel » d’ Elvis.

On alterne parfaitement les morceaux plus rythmés et plus lents. Retour vers David Crosby avec « Triad », précédant l’un de mes titres favoris, immortalisé par Janis bien plus que par Roger Miller, « Me and Bobby Mc Gee ». Le temps d’une reprise, « Western », et voici que déboulent trois autres compos, « We Float », « Faithfull Dream » et « Not The Best », pour lesquelles la voix puissante et chaleureuse d’Alexx et le jeu subtil et inimitable de Lio nous laissent augurer d’un excellent album à venir. 

Après quelques petites chamailleries coutumières chez les MoOons, nos deux compères s’attaquent à du lourd avec deux titres mythiques : « Comfortably Num » de Pink Floyd et « Come Together » des Beatles, pour laquelle Alexx déclarera qu’elle en a écrit les textes avant toutefois d’affirmer qu’à son avis… cela ne marchera jamais !

La salle est totalement sous le charme et n’est pas encore au bout de ses surprises puisque Michel Bertrand rejoint la scène pour un sublime accompagnement de « Runaway » et « He’s Stuff » à l’harmonica.

Les titres s’enchaînent et nous rapprochent de l’issue de ce set. Encore deux compos, « Worms » du premier album « Things », et « Bims » à venir sur le prochain CD, avant que Lio se lance dans les chœurs de « Caroline » tout en assurant, à lui tout seul, la rythmique de Parfitt et les solos de Rossi ! Belle performance saluée comme il se doit par un public entièrement acquis au duo.

C’est juste après le « Let’s Have A Party » de Wanda Jackson, que les deux compères nous gratifieront de trois titres de leur composition en rappel : « Fringed » et « Pooping » à venir sur le prochain CD, et « People », accompagnés en partie par Michel et Vincent.

Outre le fait qu’Alexx possède une voix prodigieuse et un jeu de scène qui n’appartient qu’à elle, et que Lionel pourrait en remontrer à pas mal de guitaristes réputés, ce sont deux personnes absolument adorables que je ne peux que vous conseiller d’aller écouter et voir sur scène. 

Que ce soit en version complète et électrique avec les deux autres Mooonshiners, Aurélie à la batterie et Eric à la basse, ou bien plus intimiste comme ce soir, ces deux là font définitivement partie de mon univers musical.

Alain Hiot – Mai 2012