Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow BAIN DE BLUES 2012 - 6ème EDITION

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BAIN DE BLUES 2012 - 6ème EDITION pdf print E-mail
Ecrit par Mo !  
mardi, 15 mai 2012
 

BAIN DE BLUES 2012
BAIN DE BRETAGNE (35)
Le 28 avril 2012

http://baindeblues.com/ 
http://leswitchdoctors.free.fr/ 
http://gilesrobson-thedirtyaces.co.uk/ 
https://www.facebook.com/ShyProductionsInc 
http://www.kennybluesboss.com/ 
http://monkeyjunkband.com/ 

Retrouvez toutes les photos de Mo ! sur http://www.maureen.book.fr/ 

Pour sa sixième édition, le Festival Bain de Blues nous a proposé une excellente programmation qui confirme sa place dans la cours des grands. Si les premières éditions étaient plus orientées « scène locale », l’affiche de cette année était clairement internationale. Les formations venues d'Angleterre, des États-Unis et du Canada nous ont offert un show de haute volée dans une ambiance intimiste.

Mais l’internationalisation du festival ne s’est pas faite au détriment de la scène locale, toujours présente, notamment par le biais d’une nouveauté, Bars’n'Blues. Ce sont les Bretons du groupe Shake It Too qui ont ouvert dans l'après midi le festival au bar Le Cyrano. Un peu plus tard le Point-bar accueillait pour le second concert gratuit de l'après-midi, les normands des Witch Doctors.

Dès 19 heures, c'est devant une salle comble que les musiciens se produisent sur la grande scène de la Salle de Bain. Giles Robson & The Dirty Aces, groupe originaire d'Angleterre, ouvraient cette nuit du blues par un blues électrique qui mélange blues-rock et Chicago.

C'est ensuite Lawrence Shy Gladney qui prend place sur scène, coup de cœur de la soirée avec un blues électrique dans la pure veine Chicago, le set lorgne de temps en temps du côté du funk et du rock avec beaucoup de réussite. Un artiste à découvrir d'urgence ... Les concerts se sont enchaînés sans temps mort, grâce aux sets dynamiques du trio rennais CFA Band qui ont ponctués la soirée entre chaque passage des têtes d'affiche.

La tête d’affiche du festival prend ensuite place sur la grande scène. Dans un splendide tailleur rouge vif, Kenny Blues Boss Wayne nous a entrainés dans un boogie-woogie endiablé. « Le chaînon manquant entre les pianistes légendaires (Memphis Slim, Champion Jack Dupree, Fats Domino…) et le blues contemporain … ! », dixit la presse. Kenny Blues Boss Wayne doit aussi une partie de sa réputation à son tailleur français qui lui concocte de merveilleux costumes aux couleurs chatoyantes !

Pour clore cette soirée, le groupe canadien Monkey Junk, multi récompensé, était très attendu. Ce jeune groupe d'Ottawa est en train d'exploser au Canada et de percer sérieusement aux USA. Une bonne dose de boogie, des passages parfois plus soul, parfois plus folk, mais le tout est surtout marqué par une empreinte rock très forte.

Un festival à suivre pour sa programmation musicale mais aussi pour son organisation parfaite, la générosité des bénévoles et leur professionnalisme !

Mo ! – mai 2012