Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Concerts arrow TINO GONZALES au NEW MORNING (75)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TINO GONZALES au NEW MORNING (75) pdf print E-mail
Ecrit par Yann Charles  
vendredi, 11 mai 2012
 

TINO GONZALES
LE NEW MORNING – PARIS (75)
Le 3 mai 2012

http://www.tinogonzales.com/  
http://www.beautyandbeast.net/ 

Retrouvez toutes les photos de Yann Charles sur http://www.myspace.com/isayann 

Remerciements : Pascal Vinot, Pierre Failly, Roxane, Michel, Le New Morning.

Cela faisait huit ans que Tino Gonzales n'avait pas sorti de nouvel album. Huit ans, c'est long, et les fans qui sont venus ce soir au New Morning à Paris ne parlaient justement que de ce nouvel opus. Voilà une soirée qui s'annonçait comme belle et qui au final l'a été car Tino Gonzales fait partie de ces guitaristes avec leur propre son, facilement identifiable.

Mais avant d'accueillir sur les planches celui que tout le monde attendait, ce sont les Beauty & The Beast qui ont eu la lourde tâche d'ouvrir la soirée. On les avait découverts lors du concert des Blues Power Band il y a quelques temps. Un style bien particulier pour ces deux artistes, avec Roxane Arnal, musicienne hors pair qui joue parfaitement de la contrebasse, guitare, mandoline ou ukulélé. Accompagnée de Michel Ghuzel, elle nous entraîne dans de belles ballades aux sonorités blues et jazz, sans oublier le rock et même parfois le hard rock avec une interprétation très personnelle de « Higway To Hell » de AC/DC à la contrebasse et à la mandoline. Etonnant, et à découvrir ! The Beauty & The Beast a été sélectionné pour participer au Tremplin du Cahors Blues Festival 2012 et pas de doute qu'ils marqueront certainement le public et les jurés.

Tino Gonzales arrivera ensuite très vite sur cette scène du New Morning où le public est conquis d'avance. Mais cela ne va pas l'empêcher tout au long de son concert de donner le meilleur de lui même. Avant de commencer son propre show, Tino nous présente un guitariste, Patrice Gobeau, rencontré dans le Nord de la France et avec qui il va partager un morceau pour notre plus grand plaisir.

Dès le début de son show, Tino Gonzales va envoyer du très bon. Toujours un jeu de guitare exceptionnel, avec beaucoup de finesse mais aussi beaucoup de puissance. Du bon gros blues comme on aime. Et dès les premières intonations on redécouvre sa voix totalement faite pour cette musique. Superbement épaulé par des musiciens aguerris parmi lesquels on reconnait Kim Yarbrough à la basse, Ralph Kueger à la seconde guitare, Ismaël Nabour à la batterie, Boris Lau aux claviers et Philippe Makaia aux percussions, c'est dans un voyage musical aux sonorités étonnantes qu'il va nous emmener. Avec ses origines, il ne pouvait en être autrement. Et c'est cette particularité qui fait de la musique de Tino Gonzales qu'elle est unique. 

Un très grand moment musical, mais aussi un moment de partage avec le public. Une grande soirée et le retour d'un des grands guitaristes et musiciens de notre époque. Que du bonheur. N'hésitez surtout pas à aller découvrir ou redécouvrir cet artiste au talent brut. Une vraie pépite !

Yann Charles – mai 2012