Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow LES PRODUCTEURS DE PORCS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

LES PRODUCTEURS DE PORCS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 08 mai 2012
 

Les Producteurs de Porcs
(PIAS – 2012) 
Durée 46’28 – 30 Titres

http://www.mupson.com/pdp/ 

Il y a une dizaine d’année qu’une poignée de doux dingues s’échine à emmener les hymnes des Clash, des Pistols, des Cramps, de Dr Feelgood et de tant d’autres encore sur les routes de l’hexagone en se faisant appeler Les Producteurs de Porcs et c’est en s’illustrant en enregistrant une version expéditive de seulement trente secondes de « God Save The Président » pour le générique de « 7 jours au Groland » que le groupe se retrouvera invité par PIAS à mettre en boite une version étendue de la chose, histoire de la proposer à un public de plus en plus demandeur. De fil en aiguille, les membres du groupe ont décidé d’inviter quelques potes à venir participer à la fête et c’est finalement en compagnie de Guy Pop, de Didier Wampas, de Régine, de Moustic et de quelques autres encore que Les Producteurs de Porcs en sont arrivés à enregistrer un album tout entier, une œuvre aussi décousue et dingue pour le profane qu’elle peut être dévastatrice et irrésistible pour les amateurs d’un punk rock débridé et convivial. Au royaume du folk’n’punk, les PdP sont en passe de décrocher la couronne et c’est en mélangeant tranches de vie et tranches de rock qu’ils nous proposent une choucroute musicale pas toujours facile à digérer mais tellement folle que l’on se prête naturellement aux relectures épidermiques de « These Boots Are Made For Walkin » avec Bootsman Jack, de « Les femmes ça fait pédé » avec Régine, de « Nuit Sauvage Porcine » avec Jean-Pierre Morgand, de « Comme d’habitude » par Steven Finger, de l’indispensable « Overkill » avec Fanny Lefdup et même de « Quand revient l’été » avec Didier Wampas. Indispensable pour les inconditionnels du Groland, anecdotique pour les autres, la première rondelle éponyme des Producteurs de Porcs n’est pas destinée à élever le niveau du débat mais plus simplement à aider à passer quelques bons moments entre potes qui partagent les mêmes valeurs … ou pas ! C’est aussi à ça que sert le rock et on ne va quand même pas se priver d’un tel plaisir quand même. « God Save The Président » !