Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow EREVAN TUSK

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

EREVAN TUSK pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 26 avril 2012
 

Fortify your innocence
(Mayam Productions – Underdog Records – Rue Stendhal – 2012) 
Durée 48’43 – 12 Titres
 
http://www.myspace.com/erevantusk

Remarqués à l’automne dernier avec un maxi qui laissait entrevoir une musique des plus séduisante, les cinq jeunes Parisiens qui composent Erevan Tusk se devaient de frapper un grand coup rapidement et c’est avec un premier album événement qu’ils reviennent au printemps, une galette de douze titres dans laquelle Jim à la guitare et au chant, Pacôme aux guitares, claviers et chant, Pierre à la guitare, Nico à la basse et Alex à la batterie ont laissé exploser la somme de leurs influences pour nous proposer un pur concentré de pop et de rock qui se promène des Smiths jusqu’à R.E.M avec en prime des cachets qui ne sont pas sans rappeler les Beatles, Neil Young ou même les Beach Boys … Formé en 2008, Erevan Tusk a rapidement franchi les étapes qui conduisent vers le succès et c’est fort d’une expérience conséquente à la scène que le quintet s’efforce de mettre ses pieds exactement où il le faut !

Avec ses compositions soigneusement préparées et ses arrangements soignés aux petits oignons, Erevan Tusk en arriverait presque à passer pour le combo formaté qu’il n’est pas mais une fois cette sensation de perfection artificielle estompée, on se rend vite compte que les Parisiens jouent avec leurs tripes et avec leur cœur, ne se laissant pas prendre au piège de la mélodie trop facile pour au contraire tenter de temps à autres le coup du rock expérimental, avec une certaine fortune soit dit en passant. Longuement amenés à maturité grâce à une année entière de répétitions gagnée dans le cadre du Tremplin Désin’Volt, les douze titres ont su trouver leur véritable dimension et c’est en enfonçant le clou avec un enregistrement de qualité et un mixage signé Antoine Gaillet qu’Erevan Tusk en est arrivé à présenter l’album que même ses fans n’osaient pas espérer, un ouvrage formidablement abouti et en même temps tellement humain que l’on ne peut que l’apprécier non seulement pour les « Cassidy » et « Frostbitten » qui nous avaient déjà séduits précédemment mais aussi pour des titres comme « One Of These Days », « Mammoths » ou « Phrasal Show » qui font mouche à chaque fois. S’il n’est pas toujours facile de trouver le parfait équilibre entre pop, folk et rock, avec  « Fortify Your Innoncence », Erevan Tusk a réussi à taper directement dans le mille. Bravo !