Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow VOODOO SKANK

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

VOODOO SKANK pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 18 avril 2012
 

The original legendary « Golden Megaphorn »
(Autoproduction – 2012) 
Durée 41’18 – 12 Titres

http://www.voodoomusic.fr

Formé il y a à peine dix ans par une bande d’amis installée dans le Sud-Ouest, Voodoo Skank a très vite réussi à se faire une réputation dans son rôle de fanfare de rue qui s’évertue à proposer une musique empreinte de soul mais aussi de pop et par extension de funk et de blues. Repéré par la presse dès la sortie de son premier album en 2005, le groupe a rapidement été programmé sur les plus belles manifestations de l’hexagone, tous genres confondus, se retrouvant aussi bien dans des festivals comme Jazz en Touraine ou Jazz dans le Bocage que dans d’autres comme Blues Autour du Zinc ou encore Cognac Blues Passions. Polyvalents, Michel Laporte au chant, DD Grall aux guitares, Christophe Renaud au tuba et au trombone, Thierry Lieutaud aux saxophones, Chadu à la grosse caisse et Momo Fari à la caisse claire ont ainsi gagné la reconnaissance de divers publics pas forcément toujours faciles à convaincre et c’est en confirmant avec ce nouvel effort partagé une fois encore entre covers et pièces originales que Voodoo Skank nous démontre que si sa musique est faite de bric et de broc, le résultat n’en reste pas moins abouti et plus encore, carrément luxueux ! Une pointe de jazz New Orleans old style, une once de soul aux très belles couleurs Stax, une énergie propre à leur format de fanfare et enfin une musicalité riche des emprunts faits à de grand noms comme Tom Waits, Neville Brothers ou même Otis Taylor, c’est en nous offrant une musique d’une formidable diversité que le sextet force le respect tant avec ses propres titres comme « Hairy Friends », « Charms », « Lemon Slice In Your Caipirinha » ou « Devil’s Dream On TV Screen » qu’avec des classiques comme « Voodoo », « Jockey Full Of Bourbon » ou « Till The Money Tuns Out ». Si le mot fanfare est souvent pris comme un terme un peu péjoratif, dans le cas de Voodoo Skank, c’est plutôt dans le sens de brass band qu’il faut l’entendre pour véritablement prendre le pouls d’un groupe qui a bien plus que du plaisir à offrir au public. Et quand c’est aussi bon sur album, ça ne peut qu’être encore meilleur en live !