Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow MEZCALEROS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MEZCALEROS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 17 avril 2012
 

Road to Texas
(Mosaic Music Distribution – 2012) 
Durée 49’06 – 11 Titres

http://www.mezcaleros-music.com

Guitariste depuis l’adolescence, Phil ‘Mezcal’ a été touché dès l’apprentissage de ses premiers accords par la musique du Sud des Etats Unis, le blues, le boogie et le rock sudiste … Alors forcément, c’est ZZ Top qui l’aidera à avancer avant qu’il ne se mette à devenir disciple de ce que le monde compte de mieux en terme de guitaristes et de bluesmen, de Ry Cooder à Eric Clapton en passant par Stevie Ray Vaughan, JJ Cale, Elmore James, Buddy Guy et tant d’autres encore. Un temps converti au hard rock, c’est vers ses premières amours que le musicien est finalement revenu, s’équipant de son propre home studio et laissant germer peu à peu ce projet Mezcaleros qui verra tranquillement le jour avec une section rythmique bien huilée où l’on remarque Mitch Sanchez à la basse et Yvan Ackermann à la batterie … De là à avoir envie de voir du pays, il n’y avait qu’un pas qui sera définitivement franchi avec « Road To Texas » !

De la Floride jusqu’au Texas en traversant les bayous de Louisiane, c’est un véritable road movie à l’Américaine que nous proposent les trois garçons, un voyage en musique porté par de grosses guitares vintage et par le son à la fois bluesy, punchy et crunchy des vieux amplis Marshall au grain si facilement identifiable … Au royaume du blues, le rock sait trouver une place de choix au dîner en bon fils de famille et si l’on glisse de temps à autres des dobros et du bottleneck jusque vers la guitare espagnole, ce n’est que pour mieux être remis à chaque fois sur le droit chemin grâce à quelques riffs lourds et tirés à quatre épingles comme Phil sait si bien les envoyer. Quelques relents qui vont de Lynyrd Skynyrd et de Blackfoot jusqu’aux barbus du Texas sans pour autant renoncer aux artistes cajun et même aux sonorités inspirées du delta, c’est en bonne compagnie que l’on sillonne les routes du deep south de Tampa jusqu’à Laredo sans oublier quelques escales obligatoires comme New Orleans, Tulsa, Memphis, Albuquerque ou encore Austin, autant de lieux qui possèdent leur propre couleur et leur propre style que les Mescaleros parviennent à retranscrire très justement dans des titres comme « Let It Down », « The Fox », « Hasta La Vista », « Eldorado » et autres « Breakdown Limousine » … Bonne gratte, belle voix, bon blues et rock soigné, voilà de quoi s’occuper les méninges pour un bon moment le long de cette fameuse « Road To Texas ». Moteur !