Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow M.FALLAN

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

M.FALLAN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 07 avril 2012
 

Contagious
(Kicking Records – 2012) 
Durée 33’23 – 10 Titres

http://www.myspace.com/matthieuhardouin 
http://mfallan.bandcamp.com

Parisien de naissance, Matthieu Hardouin a très vite quitté la capitale pour aller vivre sa vie au calme, près des montagnes, commençant à jouer dans des groupes comme Hateful Monday avant de rejoindre la scène metal helvétique avec Impure Wilhelmina tout en entretenant en parallèle un projet indie folk personnel, M.Fallan, qu’il concrétisera par une première galette en 2009 … Convaincu que la délicatesse du second projet était la réponse parfaite à la violence du premier, c’est cette fois avec un véritable album, « Contagious », que M.Fallan revient dans les bacs avec dans sa musique quelques petits relents grunge pas désagréables du tout. Partagé entre tous les instruments, l’artiste nous livre une œuvre forcément très personnelle voire même un peu autobiographique !

Délicat voire même introspectif sur le début de l’ouvrage, M.Fallan laisse petit à petit la contagion prendre sa véritable dimension et c’est en haussant peu à peu le ton qu’il attaque le virage de la seconde moitié de l’effort par un « Weak » à la fois bruitiste et puissant. Avant ça, on en était passé par des choses particulièrement folk et addictives comme « Withered Skin » ou encore « All Raised In Rows » mais c’est plus sur le ton de la colère que l’artiste va répondre à cette première moitié presque contemplative en envoyant coup sur coup ses « The Road To Ruin » et ses « Wasteland » aux consonances très rock et aux sonorités un peu sales avant de terminer par un titre au piano, un « Oblivion » plein de poésie et de délicatesse qui devrait finir de mettre les amateurs de l’une et de l’autre des facettes que propose M.Fallan d’accord sur le génie de sa musique. Avec sa dimension un peu difficile à saisir à la première écoute mais tellement attachante ensuite, ses changements de direction réguliers et ses quelques beaux effets de manche, « Contagious » est un de ces albums dont on n’est pas prêt de se lasser. Tant mieux !