Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TA GUEULE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 22 décembre 2011
 

Surpuissant
(Autoproduction – 2011) 
Durée 20’22 – 12 Titres

http://www.myspace.com/tagueuletocard

Après nous avoir littéralement collés au tapis au premier trimestre 2010 avec un énorme bourre pif répondant au doux nom de « Déstockage Massif », ce quartet Lyonnais à l’appellation toujours aussi poétique revient avec une deuxième galette au moins aussi insoutenable que son aînée, « Surpuissant », et s’apprête à nous en mettre plein la vue et plein les oreilles avec une musique particulièrement dévastatrice ! Ta Gueule, c’est une fois encore le cri fédérateur que poussent El Conservator au chant et aux guitares, Shit Ed aux guitares, One Two Three Faure à la basse et Big Blast Beuj à la batterie et c’est avec toujours autant de délicatesse qu’ils s’apprêtent à déverser un flot tendu de textes à la fois grossiers et subversifs sur un public forcément avide de ce cataclysme, qui plus est francophone, à ranger entre punk-rock, speed-rock et beurk-rock. Ne vous fiez pas au gentil minet de l’artwork, toute forme d’élégance et de sensualité s’arrête net une fois le blister fracturé …

Du gras, du velu, du pas très fin voire même carrément du bien dégueulasse, chez Ta Gueule, on ne fait pas dans la dentelle et on le prouve à chaque instant avec une musique qui met non seulement toutes les aiguilles dans le rouge mais aussi avec des textes qui feraient pratiquement passer Frédéric Dard pour un auteur de la Pléiade … C’est donc en parfaite connaissance de cause que l’on écarte en grand les tympans pour mieux s’enfourner dans nos petites têtes dévergondées et un rien malsaines de pures tueries à la fois raffinées et gracieuses comme peuvent l’être « Basket Ball diarrhée », « Strangulation masturbatoire », « 666phylis », « Garde à vulve » et la coupable la plus traquée depuis l’extermination des dictateurs iraqiens et libyens, l’inénarrable « Niche fiscale » si importante aux yeux nos brillants économistes en mal de triple A. Une production minimaliste pour mieux attaquer directement dans la chair, un mastering inexistant pour être certain que les boyaux se vident instantanément de tout leur contenu, un côté provoc qui fera forcément chier les cons et les électeurs de l’affront national jusqu’à la cinquième génération, c’est le doigt bien dressé que ces Lyonnais regardent l’avenir mais aussi le public et à ceux qui n’ont pas encore vraiment compris le message, pourtant clair, on rappelle qu’il suffit de regarder le nom du groupe pour savoir à quoi s’en tenir … Si le son « Surpuissant » te dérange, une seule solution possible : Ta Gueule !