Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow FORGET THE HEROES

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

FORGET THE HEROES pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 09 octobre 2010
 

Atomized
(Un Autre Jour – 2010) 
Durée 38’07 – 11 Titres 

http://www.forgettheheroes.com
http://www.myspace.com/forgettheheroes

C’est de la passion d’une jeune et brillante chanteuse et multi-instrumentiste qu’est parti la première ébauche de Forget The Heroes, alors qu’elle n’était qu’adolescente et qu’elle commençait à peine à composer ses premiers morceaux avec en fond sonore les Beatles, Ella Fitzgerald et Mozart … Et puis Corinne Carré rencontrera la violoniste et altiste Virginie Bocher avec qui elle formera son premier groupe avant de se lancer dans le recrutement de membres pour renforcer cette formation à forte dominante féminine. Sébastien Tanquart à la batterie et Philippe Henner à la basse complèteront rapidement le mouvement en compagnie d’une choriste, Sandrine, remplacée depuis par Sarah, et tout ce joli monde s’en ira à la recherche d’une identité et surtout d’un son. Un premier maxi enregistré en 2006 leur ouvrira les portes des salles et des festivals et c’est en confirmant avec « We Don’t Need Guitar », un premier album paru en 2009, que Forget The Heroes deviendra de plus en plus présent dans notre paysage musical national …

Histoire de mieux démentir l’affirmation qui servait de titre à son précédent opus, c’est en ajoutant des guitares à « Atomized » que le quintet est aujourd’hui revenu sous le feu des projecteurs, des guitares acoustiques mais aussi électriques qui viennent se mélanger avec beaucoup d’ingéniosité aux claviers mais aussi aux cordes d’une formation qui a toujours su jouer sur différents tableaux comme la pop, le jazz et même le rock, un domaine qui colle plutôt bien à l’image soigneusement déjantée du groupe. On surfera donc avec beaucoup d’équilibre d’un « See My Home » à un « What My Love », d’un « OhOohAhAha » à un « Ten Memories » ou d’un « Another Lie » à un « On The Moon » en voyant en permanence dans le rétroviseur les images d’un John Lennon, d’une Norah Jones ou même d’une Tina Turner et en se régalant à chaque instant de la voix fabuleusement soul et en même temps très puissante de Corinne Carré ! Des arrangements fignolés au millimètre près, un mixage particulièrement soigné et une direction artistique qui ne cherche à être ni trop élégante ni trop délurée finissent de faire de cet « Atomized » un album capable de viser différents publics avec à chaque fois autant de réussite. Et si Forget The Heroes était le grand groupe français de demain ?