Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

VISMETS au FESTIVAL FNAC INDETENDANCES (75) pdf print E-mail
Ecrit par Agathe Kipienne  
dimanche, 05 septembre 2010
 

VISMETS
FESTIVAL FNAC INDETENDANCES
PARIS PLAGE – PARIS (75)
Le 24 juillet 2010

http://www.myspace.com/thevismets
http://www.fnacindetendances.fr

Retrouvez les photos d’Agathe Kipienne sur http://www.akphotography.fr/ , http://www.myspace.com/popartfiftos et http://www.flickr.com/photos/a-k-photography/

Remerciements : Cariven Sandrine, VISMETS, la FNAC, la Mairie de Paris, Henry Julie.

Sensation rock-électro venue de Belgique, Vismets doit son nom à une expression bruxelloise des années 70 signifiant “voyou, petite frappe”. Voyous, ces garçons le sont forcément un peu à l’écoute de leur musique pressée, impatiente de conquérir le monde. Petites frappes, certainement pas. Vismets voit grand et a les moyens de ses ambitions.

Dès 2006, Dan Klein, qui deviendra plus tard le front-man du groupe, enregistre ses premières démos.  Il est très vite rejoint par Nicolas Collaer à la batterie et par son frère Anthony Klein, à la guitare et aux claviers. Le groupe se produit pour la première fois en octobre 2007 à Bruxelles. Pari réussi : le public est conquis. Le jeune groupe sort alors son premier EP en janvier 2008 mais ce n’est qu’un an plus tard en janvier 2009 que le quatrième membre du groupe arrive pour en  sceller la formation définitive. Rémy Lebbos sera lui aussi à la guitare.

Les quatre amis sont alors prêts pour enregistrer leur premier album studio qui sortira en mars 2010 en Belgique et au printemps en France. Intitulé “GURU VOODOO”, ce recueil de compositions “rock-baroque électro-barré” nous plonge dans  les univers de musiciens “énergiques, nerveux et mélodieux”. Le premier single extrait, Wasted Party est accueilli par la critique comme étant “une bombe” qui “hypnotise le public”. (Source : Fnac Indétendances)