Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

THE CLASH pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 27 juin 2010
 

London Calling
(Columbia – Sony Music – 2010) 
Durée 64’59 – 19 Titres + DVD 50’ environ

http://www.theclash.com
http://www.myspace.com/theclash

Le trentième anniversaire de « London Calling » méritait bien une réédition, ne serait-ce parce qu’il restera à tout jamais l’album de référence de nombre d’amateurs de rock au sens large du terme … Le troisième effort des Clash paru en décembre 1979 en Angleterre et en janvier 1980 aux USA rassemble en effet une multitude d’influences et de styles allant du punk rock à la soul en passant par le ska, le reggae, la pop et même la new wave et si à l’époque Mick Jones aux guitares, Joe Strummer au chant et à la guitare rythmique, Paul Simonon à la basse et Topper Headon à la batterie dénonçaient tous les maux de la société, des abus de la politique jusqu’à l’usage excessif des drogues en passant par le chômage, force est de constater que trois décennies plus tard, tous ces phénomènes sont encore et toujours malheureusement d’actualité. Deux millions de copies de l’ouvrage écoulées à travers le monde auraient pu définitivement exclure The Clash de la mouvance punk, d’autant que le groupe faisait tout pour s’en démarquer …

Redécouvrir les quatre faces de l’opus original est certes un véritable plaisir mais ce qui fait essentiellement la valeur intrinsèque de cette réédition spéciale, outre les retrouvailles chaudes et venimeuses avec les « London Calling », « Brand New Cadillac », « Spanish Bombs », « The Guns Of Brixton », « Koka Kola », « Lover’s Rock » et autres hymnes contenus dans le double vinyle de l’époque, c’est son accompagnement vidéo ! Un documentaire particulièrement bien étoffé retraçant le making of de l’album mais aussi des séquences filmées durant les mythiques sessions dans les Wessex Studios et enfin les trois vidéos promotionnelles de l’époque « London Calling », « Train In Vain » et « Clampdown », le tout compilé pour donner une cinquantaine de minutes d’images qui, si elles ont souvent assez mal vieilli, gardent pour les fans de l’époque tout le charme et bien plus encore, il n’en faut guère plus si ce n’est un intéressant livret à réserver aux Anglophones pour que cette réédition d’un des plus beaux monuments du rock devienne indispensable … sans pour cela faire regretter leur investissement à ceux qui s’étaient déjà fendus de la réédition spéciale 25ème anniversaire il y a cinq ans puisque celle ci comprenait en prime un CD bonus ! A trop vouloir exploiter le filon, le public finira un jour par se lasser, même des meilleurs albums … Et pourtant, The Clash restera toujours The Clash !