Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MELLOW BLUES DUO

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MELLOW BLUES DUO pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 03 janvier 2010
 

Mellow Blues Duo
(Autoproduction – 2009) 
Durée 33’17 –  11 Titres

http://www.myspace.com/mellowbluesduo

Formé spontanément à Clermont Ferrand sur les bases de la passion pour le blues de ses deux membres, Mellow Blues Duo s’appuie sur l’expérience du frontman des Black And Blue Kings, Renaud Villet, et sur celle de l’harmoniciste et chanteur David Paquet que l’on croise aux côtés de Jeff Toto Blues, Blues Tempo et jadis Tia And The Patient Wolves … Si l’ambition du duo est de reprendre des vieux standards du blues et de les partager avec un public fait de connaisseurs mais aussi de néophytes, au moins a t’il le mérite de le faire avec ses tripes et de mettre dans les concerts qu’il donne tout son talent et toute son énergie, se retrouvant tout naturellement sur les mêmes scènes que des locaux comme Jérôme Piétri mais aussi que des internationaux comme Bob Corritore et Dave Riley pour qui Mellow Blues Duo ouvrait il à a peu à la Coopérative de Mai. Pour compléter toutes les bonnes vibrations que dégagent les deux artistes, un premier album s’imposait …

Une guitare, un harmonica, deux voix et à l’occasion quelques percussions très discrètes pour mettre le tout en valeur, on n’a encore rien inventé de mieux pour faire passer des émotions empruntées à des monstres sacrés comme Robert Johnson, Muddy Waters ou JB Lenoir mais aussi à d’autres encore en activité comme The Rolling Stones ou Eric Clapton … Pour que la mayonnaise prenne instantanément, Renaud Villet qui s’est attaché au passage à l’enregistrement et au mixage de cet effort éponyme a choisi d’être le plus naturel possible et de laisser les cordes de sa guitare claquer, gratter, pleurer même parfois couiner … Il a en outre su tirer le meilleur de l’harmonica de son complice pour faire des petits bouts d’anthologie que sont « Baby Please Don’t Go », « My Babe », « Alabama Blues » ou « When You Got A Good Friend » de réels moments pleins d’inspiration et de feeling. Une « Parachute Woman » et un « Not Fade Away » pour faire bonne mesure et nous voilà au bout du compte avec un album de blues acoustique sans prétention, un album franc et sincère comme on les aime, un album qui sert autant de souvenir au retour d’un concert que de carte de visite pour donner envie d’y aller ! Le bonheur ne tient parfois qu’à quelques notes …