Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Interviews arrow BUDDY WHITTINGTON

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BUDDY WHITTINGTON pdf print E-mail
Ecrit par Yann Charles  
mardi, 24 novembre 2009
 

http://www.buddywhittington.com
http://www.myspace.com/buddywhittington

Excellent guitariste au jeu fin et subtil, qui a joué pendant plus de quinze ans avec John Mayall & The Bluesbreaker, Buddy Whittington a quitté ce groupe mythique pour évoluer en solo. En 2008, il sort un album tout simplement intitulé " Buddy Whittington". Un personnage attachant à découvrir.

Bonjour Buddy, alors avant de commencer, pour nos lecteurs, qui êtes vous ? Pouvez vous vous présenter en quelques mots ?
Bonjour à tous. Je suis Buddy Whittington, père de 2 enfants, guitariste chanteur compositeur, né et élevé au Texas.
 
Quelles ont été ou sont vos influences musicales ?
Les 3 King avec une préférence pour Freddie, Roy Nichols, Billy Gibbons, Duane Allman, Greeny (NDLR : Peter Green), Clappers (NDLR :Eric Clapton) and Mick Taylor, Jeff Beck et un peu Danny Gatton et Roy Buchanan.
 
A quel âge avez vous eu votre première guitare ?
8 ans, mais j'ai une photo de moi avec une guitare jouet Mickey quand j'avais 3 ans (rires)
 
Vous avez joué durant des années avec John Mayall, comment vous êtes vous rencontrés ?
J'ai été un Bluesbreaker pendant 15 ans, c'est moi qui ai duré le plus longtemps! Ces années ont été géniales... J'ai rencontré John Mayall au Texas en 1991 lors d'un concert où je faisais la 1ère partie, il a demandé mes contacts et m'a appelé après que Coco Montoya ait quitté le groupe.
 
Qu'avez vous retiré de toutes ces années passées avec lui ?
Voyager autour du monde, tourner et jouer avec la plupart de mes héros, jouer pour des gens géniaux partout dans le monde, et avoir un boulot stable et sûr!
 
En 2008, vous avez sorti un album intitulé simplement "Buddy Whittington", quels ont été vos sources d'inspiration pour cet album ?
La plupart des chansons sur l'album avaient déjà été partiellement écrites, et j'ai donc pu les terminer et les enregistrer: elles parlent principalement de ma vie, d'histoires m'étant arrivées.
 
Est ce un retour aux sources avec des chansons très marquées "Texas" ?
Vous trouvez qu'elles sonnent "Texas" ? Oui, c'est sûrement vrai, il y des influences un peu country, un peu blues, un peu rock'n'roll, peut-être même un peu de jazz aussi. Ce sont toutes les musiques avec lesquelles j'ai grandi. Si elles sonnent "Roots", alors je trouve ça parfait!
 
Beaucoup de dates de concert en Angleterre dans votre tournée, est ce que les Anglais aiment plus le blues que les autres ?
Pas du tout! (rires) Partout où l'on passe, il y a pleins de fans de blues. En ce moment, je tourne avec 3 anglais, Pete Stroud (basse), et Roger Cotton (orgue et piano), (qui jouaient auparavant avec Peter Green's Splinter Group) et Darby Todd (anciennement Justin Hawkin's Hot Leg) à la batterie. La tournée au Royaume Uni s'est bien passée, nous avons vendu pas mal d'album là bas, ce qui est, je pense, dû au fait que les gens se rappellent de moi en tant qu'ancien guitariste de John Mayall. Nous avons également joué en Belgique et Hollande, et à chaque fois que nous tournons, nous espérons nous rendre dans d'autres pays !

Y a-t-il des dates prévues en France ?
Je travaille avec mes bons amis André Souliès et Cédric Gallo qui sont basés à Montpellier, et  j'adore jouer en France. J' y ai déjà beaucoup joué d'ailleurs! J'espère que des clubs et festivals seront prêts à m'accueillir bientôt.
 
On l'espère également, avec votre expérience depuis toutes ces années, comment voyez-vous l'évolution du Blues dans l'avenir ?
Eh bien, vu qu'il y a des personnes traditionalistes et d'autres plus contemporaines, on peut penser que cette musique est vouée à l'évolution. Cela dit, c'est difficile pour moi de présager de son futur, je ne suis qu'un chanteur et guitariste de Blues! Il n'y a plus beaucoup de pères fondateurs, BB King et Buddy Guy étant les seuls qui tournent encore. Et bien sûr John Mayall, je pense que lui ne s'arrêtera jamais. Les musiciens de la nouvelle génération que j'adore sont  Joe Louis Walker, Bernard Allison, Lonnie et Ronnie Baker Brooks, Chris Cain et The Robert Cray Band, c'est vraiment un groupe excellent, et Robert est autant un chanteur de soul qu'un guitariste de blues. J'adore ces mecs, et il y a aussi des gars comme Tommy Castro et Robben Ford, un musicien exceptionnel qui continue à explorer de nouvelles routes. Derek Trucks en est un autre, il a le sang "Allman Brothers " qui coule dans ses veines, et a emmené sa musique sur d'autres territoires avec une forte influence "world", il a grandit avec ça. Et je veux également parler de mes amis Coco Montoya et Walter Trout, pas vraiment "blues" au sens propre du terme, mais certainement 'bluesy'. Et regardez ZZ Top, 40 ans de carrière, et toujours aussi puissants!!

Etes vous plutôt optimiste ou pessimiste pour le devenir de cette musique ?
La situation économique mondiale a affecté chacun d'entre nous, pas seulement le monde du Blues. La plupart des clubs sont condamnés à la fermeture car les gens peuvent rester (et restent) à la maison et regardent les artistes enregistrés dans les meilleures conditions sur des télés en haute def, et peuvent boire tranquillement leur bière sur leur canapé en face de la télé sans avoir à aller où que ce soit. Il y a tellement d'éléments médias différents de nous jours que la musique live semble en avoir pâti, mais à mon avis, aussi longtemps que les gens qui souffrent auront envie d'aller mieux, le Blues aura toujours son public.
 
Buddy, merci à vous d'avoir répondu si gentiment à nos questions, et on vous souhaite plein de réussite avec cet album "Buddy Whittington".
Merci Beaucoup Yann!

Yann Charles - Octobre 2009