Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

NICO BACKTON & WIZARDS OF BLUES pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 04 octobre 2009
 

Roots and Stories
(Naked Productions – 2009) 
Durée 43’38 – 12 Titres

http://www.backton.com
http://www.myspace.com/nicobackton
 
S’il avait fait le choix de rester dans sa Belgique originelle, c’est tout le blues acoustique de l’hexagone qui se serait senti orphelin tant on peut décemment considérer que Nico Backton appartient aujourd’hui et depuis quelques années à notre patrimoine national des douze mesures. Preuve en est par le nombre de festivals et de tremplins où le Perpignanais d’adoption et ses Wizards Of Blues se sont fait remarquer puisque des Rendez-Vous de l’Erdre à Blues sur Seine en passant par l’Europa Jazz Festival, Blues en Chenin, Jazz sous les Pommiers et le Cahors Blues Festival, le chanteur et guitariste et ses complices Chris Michel à la basse, François Miniconi aux drums et Richie Faret aux harmos ont fait vibrer les foules au son des deux premiers albums qu’ils ont mis dans les bacs, entrant avec le premier, « Back Door Blues », par la porte de service pour mieux passer avec le suivant, « Blues On My Front Door », par l’entrée des artistes … De porte il ne sera plus question avec ce troisième effort mais le ton reste toujours le même, celui d’un quartet d’artistes qui vit pleinement et intensément sa musique. Et en plus ça s’entend !

Ce qui plait avant toute autre chose chez Nico Backton, bien avant même sa voix particulièrement chaude et colorée et son jeu de guitare racé et sensuel, c’est cette attitude blues, ce feeling improbable qui donne l’impression d’être installé en face d’un vieux bluesman noir sorti d’on ne sait où, un de ceux qui aurait échappé à la faucheuse en se terrant dans un coin pour finir par se transformer en bluesman jeune et blanc de surcroît et venir partager avec le public d’Europe des sensations inspirées pour une moitié de l’Afrique et pour l’autre des champs de coton américains … Partagé entre compositions finement ciselées et reprises soignées, « Roots And Stories » nous promène d’un dobro à une cigar box en passant par un orgue et un piano mais aussi par des guitares et nous sort le grand jeu, finissant même par nous forcer à plonger le nez dans le livret histoire de voir qui a bien pu réellement composer un « Dig That Boogie », un « Bad Times » ou un « T-Model Ford Blues » tant les morceaux ressemblent à des standards au même titre que les « Duncan & Brady », « Blue Monday », « Louise Blues » ou « Tipitina » qui les entourent. Posées sur un confortable matelas rythmique, la guitare et la voix de Nico Backton produisent les multiples étincelles caractéristiques d’un blues plein de nuances et de finesse et c’est un Richie Faret tantôt discret, tantôt volubile, qui finit de saupoudrer l’ensemble d’une touche de magie pour que cet ouvrage termine de s’inscrire parmi les tous meilleurs d’un genre qui ne manquait déjà pas d’albums de qualité. On les savait brillants, on croyait très fort en eux, mais un opus de la trempe de celui que nous proposent Nico Backton & Wizards Of Blues, ça frôle carrément l’indécence !