Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TRUST aux FRANCOFOLIES de LA ROCHELLE (17) - 13 Juillet pdf print E-mail
Ecrit par ChrisTTophe  
mercredi, 15 juillet 2009
 

TRUST – SKIP THE USE
FRANCOFOLIES – LA ROCHELLE (17)
13 juillet 2009

http://www.trust.tm.fr
http://www.myspace.com/trustfr
http://www.myspace.com/skiptheuse

Pièce en 5 actes

Acte Premier :

Les Francofolies de La Rochelle, tout le monde connaît et cette année le festival dédié à la chanson française fête ses 25 années. 25 ans l'age de raison mais aussi de bilan pour un festival et celui de La Rochelle est plus que positif. Cette édition 2009 voit des noms actuels de la musique chantée en bleu-blanc-rouge, mais aussi des noms plus anciens que l'on aurait pu retrouver dans les premières années de ce festival comme TRUST qui joue deux soirs consécutifs les 13 et 14 juillet.

18h00 on retrouve nos amis de TRUST aux balances, on en profite pour découvrir le Cosy. L'endroit porte bien son nom avec un coté art-déco que l'on retrouve dans la ville de La Rochelle signant une belle époque. L'endroit est petit, ce soir on joue à guichet fermé avec 400 entrées. Les balances de TRUST se terminent, ça va donner ce soir, le groupe à la pèche et avec la proximité du public offerte par les lieux, les chanceux ayant leur sésame auront sans nul doute droit à du TRUST grandeur nature.

Il est 19h00, SKIP THE USE investit la scène, Maxime qui est droitier reconfigure les fûts de la batterie de Farid. SKIPE THE USE, on les connaît parmi les fans suivant les tournées de TRUST depuis 2008. Ils assurent régulièrement les premières parties, alternant presque avec les SUPERHEROS. Le groupe lillois est sympathique avec une dynamique et une joie de jouer communicative. Les SKIP THE USE vont filmer leur prestation ce soir ...

Acte II :

20h50 entre la meute. On y retrouve notre public habituel mélangeant les 30 ans de fans depuis les quarantenaires bien sonnés aux enfants des mêmes quadras. Pas plus de 10 minutes après les SKIP THE USE investissent la scène. Matt au chant suivi de ses 5 comparses, Yan à la guitare, Jay à la basse, Lio au clavier et Maxime aux fûts font une entrée remarquée avec leur Dr House, d'emblée le décor est posé, le public démarre au quart de tour ... à la fin du premier titre, Matt toujours exubérant debout sur le comptoir séparant la scène du public harangue la foule d'un "Vous avez envie de danser ou quoi ?" et "Give me" le deuxième morceau démarre. Le public est bien chaud déjà. Sur scène ça bouge bien avec un Matt charismatique et déchaîné, l'éternel pantalon glissant, c'est ça le Rock quoi !! Un merci aux TRUST de la part du chanteur, on entame déjà le 4ème titre "She's mylady". C'est ensuite la seconde partie de leur set avec "Antislavery", ça chauffe toujours, les SKIP THE USE montrent qu'ils maîtrisent le Rock autant que le public. "Vous savez dire 'oh yeah' ?", Matt full of energy joue avec le Cosy sur "You are" mais les SKIP THE USE ont de la réserve pour secouer nos cheveux longs, ils dégainent un "Don't want to be", morceau punk-rock décoiffant, ça se termine par une facétie de Matt, "Toi aussi t'es trop vieux pour ses conneries". Le Cosy est conquis. "Hell parade" et "Bastard" seront les 2 derniers titres de cette première partie où le feu a été de mise. Le final atomique nous permet de saluer les SKIP THE USE, qui se présentent au public qui en redemandait d'ailleurs.

Mais c'est l'heure, les abeilles font irruption pour changer le plateau et accueillir ceux que tous attendent.

Acte III :

22h00 entrée en scène de Nono, Bernie, Vivi, Farid, Izo et Deck. Le public est déjà à bloc. "Marche ou Crève" à fond d'entrée. La chaleur monte d'un cran. La machine TRUST est en route. Ce soir, ça va être torride, le point de fusion sera sans nul doute atteint. Enchaînement direct avec "Darquier", Deck est à fond dans le trip, Izo est éclatant avec son T-Shirt, les jeunes du groupe ont bien leur place. Autant le dire, ce soir a été quand même spécial, il est certain que le Cosy n'y est pas pour rien, mais Bernie en permanence devant sur le comptoir, hypervitaminé, Nono très en verve, le rejoignant quand il pouvait, ont donné un gros gros set et le public en répondant à la moindre sollicitation ne s'y est pas trompé. 3ème titre classique, "Palace" lourd et prenant, Deck nous ajoutant de nouveaux arrangements, Bernie s'amuse avec la foule déchaînée, Vivi éclate tout quand il redémarre le morceau Rock'n'Roll, dans le final Izo va serrer la pogne à un jeune fan bassiste également. Bernie lui est à droite déclenchant une émeute de bras levés. Il fait chaud.

"La Morsure" est repris par le Cosy qui visiblement connaît les nouveaux titres, "Toujours parmi nous" est dédicacé à Michaël Jackson. Nono nous met le feu ce soir. Il a changé son set de pédales et passe la soirée à nous construire, nous façonner, nous sculpter des sons chauds et torrides. L'artiste décidément est complet. Il fait chaud, Nono doit quitter ses lunettes pour échapper à la buée et voir quelque chose. Bernie, Vivi et Deck nous font un pont chanté avec le morceau suivant, "Promesses osées". Le public pousse, et fort, même s'ils ne sont que 400, et quand "Mr Comédie" débute, la salle explose, c'est un grand moment pour les Rochelais. Nouveau pont pour "Surveille ton look". Nono brûle littéralement l'atmosphère avec des sons sursaturés. Atmosphère, c'est le mot qui convient le plus à ce titre au look nouveau.

L'intro suivante est frappée par Farid, excellent encore ce soir. Farid est un showman né, on l'apprécie dans Trust pour son style de frappe autant que pour sa gentillesse. Là c'est avec tout son punch donc qu'il entame "Au nom de la race". Décidément, il fait chaud ce soir. "Ton dernier acte" enchaîne avec son introduction R'n'R. Bernie est assis sur le comptoir, Nono vient le rejoindre pour un face à face. Les 2 comparses sont alors sur le devant à 20 cm du premier rang ... des frissons parcourent la salle ou a minima le premier rang. Ce morceau sera l'occasion d'une rallonge impromptue, l'émotion était visiblement partout ... chaud, chaud. Bernie présente le staff technique dans son entier. Présentation longue et appuyée de Deck. "Chaude est la Foule", chaud est le Cosy. Farid vit vraiment ce titre, Izo nous gratifie de quelques arrangements. La set-list est au feeling dirait-on, "Le Mitard" a une intro revue. Vivi l'ombre lumineuse de Nono nous porte ce soir une rythmique sans faille et bien présente. Ce morceau est une véritable communion avec le public. Bernie ne s'y trompe pas, "C'est un grand kiff de partager ça" dit-il. Arrive "On lèche, on lâche, on lynche" dernier titre de la set-list principale. Nono est encore sur le comptoir, un genou à terre, jouant au contact du premier rang. Le final est ad libitum, ou dirais-je ad libido tellement c'était intense.

23h30 les rappels du public, tout va péter. Bernie revient avec un Tee-Shirt sec, pour nous livrer un "Préfabriqué" de luxe, avec toutes les options et chromes intégrés. Le Cosy résonne. Le final sera de folie avec "Antisocial" et un grand délire terminal. C'est fini.

Le Cosy ne s'y résout qu'à contrecœur. Rendez-vous demain pour les derniers actes de TRUST aux Francos en folie de La Rochelle.

A suivre [ici]

ChrisTTophe - juillet 2009