Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MARTIAL pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
Sunday, 29 March 2009
 

Bruits des gens T…
(Autoproduction – 2008) 
Durée 46’44 – 13 Titres

http://www.martial-lesite.com
http://www.myspace.com/martiallesite

Stéphanie et Greg Martial forment un duo à la ville comme à la scène et si la première est bretonne et a suivi une formation de théâtre avant de se laisser aller à donner de la voix, le second est francilien et a joué aux rock stars toute sa jeunesse, n’en oubliant pas pour autant des études qui le conduiront à un diplôme d’ingénieur du son parallèlement à une carrière de bassiste dans le groupe où il rencontrera sa promise. Bien décidés à avancer de concert, les deux tourtereaux en donneront justement un certain nombre et s’efforceront de faire plein de belles chansons, des saynètes pleines d’humour, d’énergie et de second degré qu’ils s’en iront porter au public avant de finir par les mettre sur un album sorti en septembre 2008, un ouvrage où l’on croise des cuivres et des violons, des chœurs et des percussions, une pièce originale qui s’inscrit dans la droite lignée de la chanson française, mais pas seulement … Le plus simple, c’est d’y poser ses lèvres avant de carrément la croquer !

Elle a la voix un peu allumée des grandes artistes de music-hall, l’allure folle de ces grandes dames de la scène qui n’en font qu’à leur tête et l’énergie des artistes hyperactifs qui ne se sentent bien que quand ils foulent les planches et partagent leur passion avec le public … Il fallait bien que de tout ça sorte quelque chose de fort et par le plus grand des bonheurs, c’est en étant quelque peu tempérée par son multi-instrumentiste de mari que Stéphanie pilote Martial non pas comme on le fait avec une Formule 1 mais presque, un peu à la manière d’un de ces pilotes du Dakar qui bondissent de dune en dune sans vraiment calculer à l’avance où ils pourront bien atterrir l’instant d’après ! On suit Martial d’une « Lettre à Margot » jusqu’à une « Mégalowoman » ou d’un « Jo, Jack, John et Georges » à un « Mr Obrien » et traversant les facéties vocales d’une chanteuse omnipotente et les prouesses instrumentales d’un groupe qui a bien du mérite à parvenir à la suivre et on se remet instantanément en forme de la plus éreintante des journées en compagnie de ces phénomènes qui n’engendrent jamais la monotonie, bien au contraire … En multipliant les accents les plus dingues et les sons les plus improbables, Martial a définitivement trouvé la recette des « Bruits des gens T… » et ce n’est ceux qui ont eu l’occasion de les croiser au détour d’un cabaret qui vous diront le contraire puisque tout bien pesé, déserter une des prestations du tandem est forcément passible de la cour … Martial !