Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

LONJ / MR TCHANG & EASY MONEY pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
Wednesday, 22 October 2008
 

Back to back
(Autoproduction – 2008) 
Durée 69’29 – 12 Titres
 
http://lonj.free.fr
http://www.myspace.com/lonjbordeaux
http://www.mistertchang.com 
http://www.myspace.com/mistertchangmusic
http://www.lembarzique.fr
http://www.myspace.com/lembarzique
 
Quel peut bien être le point commun entre Lonj et Sam Tchang capable de les pousser à commettre un méfait conjoint au travers d’un split album ? Outre le fait qu’ils soient l’un et l’autre chanteur et guitariste et qui plus est brillants, les deux musiciens ont en commun le fait de s’être produit à environ un an d’intervalle au Lembarzique Café avec la même formation, Easy Money, dans laquelle on remarque bien évidemment la présence de Pento à la basse et de Bo à la batterie. Enregistré en live en novembre 2007 pour le volet Lonj et en octobre 2006 pour Mr Tchang qui affichait pour sa part une certaine singularité en invitant Sylvain Tejerizo au sax ténor, « Back To Back » permet à deux styles à la fois différents et complémentaires de se rejoindre sur une seule et même rondelle de blues. Et pour ce qui est de blueser, ça blues à fond au point que l’on pourrait même dire que ça blues’n’roll !

C’est en développant son blues autour d’un son gras et poisseux qui fait quelque peu penser au stoner rock que Lonj vient nous servir sa volée de six titres, y glissant au passage deux compos au milieu des reprises du « Going Down South » de R.L. Burnside ou encore du standard « Big Fat Mama » mais aussi de deux adaptations de James Lane, « Left Me With A Broken Heart » et « That’s Allright ». Travaillés dans le sens de la longueur, les titres déroutent quelque peu mais séduisent majoritairement grâce à une volonté évidente de jouer pour le plaisir partagé du public et du groupe. Plus fluide dans son jeu, Mr Tchang laisse comme à chaque fois éclater son feeling impressionnant en nous envoyant rien de moins que trois de ses compos dont une superbe « Morning Erection Blues » et autant de reprises fortement teintées de Chicago blues parmi lesquelles on remarque un excellent « Rather Go Blind » mais aussi le « Keep On Loving Me Baby » d’Otis Rush. Coproduit par Easy Money et par les deux solistes, soutenu par le Lembarzique Café mais aussi par le Collectif des Radios Blues, « Back To Back » fait bien plus que renvoyer les deux artistes dos à dos en offrant non seulement un souvenir de qualité aux spectateurs des deux concerts en question mais aussi en attirant un peu l’œil et l’oreille des fans de l’un sur le travail de l’autre, et réciproquement. C’est tout l’intérêt de ce genre d’ouvrages …