Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TOXIC WASTE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 13 février 2008
 

Trauma
(Padington Productions – Trauma Social – 2008) 
Durée 30’43 – 11 Titres 

http://www.toxicwaste.fr 
http://www.myspace.com/toxicwastemusic 

Ils fêteront leur vingtième anniversaire en 2010 et si c’est en assurant le squat en règle des MJC et de divers abribus que Toxic Waste s’est fait un nom en marchant dans les pas des Porte-Mentaux, des Bérus ou de Parabellum mais aussi d’autres formations comme les Rats, les Shériff ou encore les Cadavres, c’est à force de persévérance et de foi en leur musique que les frangins Olif (guitare et chant) et Loran (batterie) mais aussi Brewst (guitare et chant) et enfin Kal qui remplace Pico à la basse depuis 1991 auront fait parler du groupe en donnant moult concerts en en abreuvant le marché de l’underground de nombre de sorties personnelles et de compilations ! A l’heure de sortir leur troisième album, les Lillois mettent les petits plats dans les grands et rejoignent les trublions de Trauma Social qui coproduisent la rondelle et qui lui assurent une certaine reconnaissance auprès d’un public toujours avide de ce genre de pamphlets incisifs …

Le poids des mots, le choc des riffs, c’est un peu de cette manière que l’on pourrait résumer la philosophie qui anime cette bande de loufs qui sert avec toujours autant de ferveur et d’énergie un cocktail de punk rock enrichi de vitamines et de folie communicative. Conscients, les Toxic Waste crachent leur morgue à la face de ce qui les dérange mais ne le font pas gratuitement, cherchant à chaque instant le mot juste et l’argument irréfutable à placer pour convaincre et pour prouver leur bonne foi et s’en sortant à chaque fois en retombant comme par magie sur leurs pieds. De couplets assassins en musiques décoiffantes, le combo nous promène de son « Personal Computer » à son « Bordel Dealer » sans oublier de faire quelques constats flagrants avec « Le pire empire », « Vampire », « Rockline » ou encore « 29 mai 2005 », offrant à « Trauma » non seulement une légitimité incontestable mais aussi une certaine forme de respectabilité qui lui permet de faire valoir ses droits sur une scène où rien n’est jamais acquis d’avance. Avec des albums de cette trempe, on comprend que Toxic Waste est parti pour nous en donner pour encore des années et c’est tout bien réfléchi plutôt encourageant pour l’avenir … Are you ready to rock ?