Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DILATED PEOPLES pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 03 mars 2006
 

20/20
(Capitol Records – EMI Music – 2006) 
Durée 55’21 – 13 Titres

http://www.dilatedpeoples.com
http://www.capitolrecords.com/dilatedpeoples

Après avoir été l’enfant chéri des télévisions et des radios américaines tout au long de l’année 2004 avec son single « This Way », Dilated Peoples fait son grand retour avec un nouvel album, le quatrième à mettre à son actif depuis l’an 2000. Basé à Los Angeles, le trio s’appuie sur les scratches de DJ Babu, que l’on connaît également pour son travail au sein des World Famous Beat Junkies, et laisse le flow à deux éminents bavards, Rakaa et Evidence, encore plus à l’aise quand ils foulent les planches que quand ils se terrent en studio. Remarqué à juste titre pour ses prestations scéniques qui sont souvent considérées comme étant les meilleures dans la catégorie hip hop, Dilated Peoples a souhaité resserrer son son et en revenir à ses premières amours, la tchatche et l’efficacité, pour en arriver à un album irréprochable qu’il note lui-même « 20/20 » d’entrée de jeu …

Faire de la musique sans passer un message fort est une chose qui hérisse le poil de Dilated Peoples mais au lieu de se contenter de larguer sa morgue sur une société jugée décadente et émaciée, le groupe s’attache à évoquer son quotidien, avec ses hauts et ses bas. Parfois philosophe, parfois agressif, le trio évoque les gangs, les dérives de l’argent, le reggae ou la guerre et s’efforce de garder en ligne de mire une porte de sortie positive pour ne pas se faire cataloguer comme une formation potentiellement subversive. Rejoint par quelques pointures comme Talib Kweli, Capleton ou Defari, Dilated Peoples s’offre un premier single canon avec « Back again », un titre en forme de retour à l’essentiel, et explose les amplis avec une énergie hors du commun. Avec leur hip hop de qualité, les Ricains nous mettent une fois de plus la pilule et posent encore la barre un peu plus haute, renvoyant à leurs études sans pour autant les humilier nombre de rappeurs et de toasteurs en mal de devenir. Ingénieuse, structurée, leur musique en appelle autant à l’essence des platines qu’au brio de la parole et se démarque en cela du reste de la production. A découvrir pour se réconcilier avec les Etats Unis …