Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BURNING HEADS / UNCOMMONMENFROMMARS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 12 janvier 2006
 

Incredible rock machine
(Opposite Records – 2005) 
Durée 23’19 – 10 Titres

http://www.burningheads.com
http://www.uncommonmenfrommars.net
http://www.oppositerecords.net  

C’est de notoriété publique, les relations entre les groupes de punk rock à tendance mélodique sont au beau fixe sur l’hexagone … Histoire de mettre en commun les forces de deux des formations les plus représentatives du mouvement, les incandescents Burning Heads et les lumineux Uncommonmenfrommars se sont livrés à une sorte de jeu en deux étapes, chacun ayant pour mission de se fendre de quatre titres originaux et d’une reprise qui se retrouveraient regroupés sur un seul et même split album … A ma gauche, Thomas, Jyb, Mike et Pierre alias BH. A ma droite Daf, Trint, Ed et Jim aka UMFM. On se salue, on attend le gong et c’est parti pour un combat à la loyale et en dix rounds qui ne désignera pas de vainqueur, le split étant surtout un excellent prétexte de prendre son pied en faisant de la bonne zique et d’en mettre plein la trogne à des fans qui attendent les nouveaux bébés à venir … Welcome inside the « Incredible Rock Machine » !

C’est aux Orléanais qu’échoit la lourde tache de lancer les hostilités et c’est avec beaucoup de classe que Burning Heads se met au boulot, nous balançant en pleine poire trois titres bruts de décoffrage avant de convier les Unco sur un excellent « Paranoia » et de terminer sur une reprise de Youth Brigade, « Did You Wanna Die ». Si le son des Uncommonmenfrommars est plus rugueux que sur leurs albums, on reconnaît dès les premières notes leur marque de fabrique. Après trois titres dont l’entraînant « Plastic Guns », les Ardéchois rendent à César ce qui appartient à Jules et invitent Burning Heads sur « X4 » avant d’honorer D.I. en reprenant son « Johnny’s Got A Problem ». Réalisé avec un budget plutôt maigrichon, le split ne permet pas aux deux groupes de peaufiner les détails mais le résultat en est d’autant plus attachant que l’on retrouve sur la rondelle l’énergie dont l’un et l’autre ne sont généralement pas avares sur la route, le tout étant complété à l’arrache par deux bonus vidéos. Une bonne occasion de renouer avec les deux groupes en attendant une suite qui s’annonce bouillante en terme de sorties d’albums mais aussi et surtout de concerts. Les deux font la paire et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Tant mieux pour nous !