Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TIME TO BURN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 19 août 2005
 

Starting Point
(Basement Apes Industries - Overcome Distribution - 2005) 
Durée 27'37 - 7 Titres

http://www.timetoburn.fr.st
http://www.basementapesind.com
 
Un temps basé à Clermont-Ferrand, Time To Burn se verra contraint d'émigrer vers Paris lorsque l'un de ses deux membres fondateurs, Julien, s'y exilera pour des raisons professionnelles … Bientôt rejoint par Eddy, son acolyte guitariste et chanteur, le batteur relancera la machine avec à ses côtés un second guitariste, Seb, et un bassiste, Chris. Time To Burn peut donc désormais voler de ses propres ailes et c'est en utilisant des bases communes à Shovel, Neurosis ou Botch que le quatuor va commencer à faire parler de lui, sortant deux maxis autoproduits en 2003 et 2004 avant de rejoindre Basement Apes Records un an plus tard pour son premier album, certes un peu bref mais ô combien intense !

Time To Burn a choisi de jouer la franchise et c'est à la manière d'un boxeur de catégorie lourde que le groupe nous assène uppercuts, crochets du droit et autres manchettes … Respectueux du règlement, les quatre comparses évitent les coups bas et c'est avec une certaine conscience professionnelle qu'ils débitent du riff à l'allure où un bourreau du 18ème siècle tranchait les têtes. Enragés, furieux, déjantés, les morceaux usent du break à un rythme particulièrement soutenu et ne laissent aucun temps mort entre deux des hurlements féroces dont Eddy a le secret. Glissant du punk au hardcore en faisant quelques étapes très rock'n'roll, " Starting Point " s'attirera les foudres des mélomanes, recevra l'opprobre des adeptes de la pop mais sera un véritable bonheur pour ceux qui, de plus en plus nombreux, goûtent aux joies simples d'un metal extrême à tendance bourrine. Ceux là ne tariront pas d'éloge pour les " Lost In Poetic Words ", " Jelly Roll " et autres " Alma " qui remplissent la rondelle de tant d'énergie qu'elle semble prête à exploser ! Décollage annoncé pour octobre …