Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BEYOND SURFACE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 26 février 2004
 

Destination's end
(Noise Records - Sanctuary - 2004) 
Durée 45'07 - 12 Titres

http://www.beyondsurface.de

Beyond Surface est un des grands vainqueurs, au même titre que Persuader ou Dyecrest, du concours européen organisé par Noise Records qui visait à désigner les Young Metal Gods. Reste que quand on est une divinité, il faut ensuite assumer son statut et pondre un album digne de ce nom, défi que Gerrit (chant), Thorsten (guitare et chœurs), Marten (guitare et chœurs), Max (basse), Löffel (batterie) et Sascha (claviers) ont tenté de relever avec les moyens qui leur étaient dévolus. Au programme, des chansons légères sur fond de rock germanique à connotation gothique et quelques bonnes surprises …   

On ne va pas se voiler la face, Beyond Surface n'est pas à proprement parler un groupe qui sort du lot par son originalité ! Reste quand même que sa musique est constructive et que ses mélodies sont chiadées, parfois opportunistes, mais majoritairement bien ficelées. Carré dans le riff mais un peu juste dans le chant, " Destination's end " s'organise autour de synthés parfois envahissants mais indissociables des autres instruments. Sans une mise en valeur par des notes de piano, fussent elles répétitives, des morceaux comme " The Cure " ou " Words Burn Down Like Fire " sonneraient terriblement creux … Là, il n'en est rien ! En braves petits soldats, les " Funeral For Sarah ", " From The Mountain " ou " Crawling To Myself " sortent du lot et partent à l'assaut d'un public qui devrait assez facilement répondre à leurs invectives. On appréciera également l'épatante cover du " Come Back And Stay " de Paul Young qui fut un succès dans les eighties et qui clôture cet ouvrage sur une note amusante. Un bon essai qui reste quand même à transformer dans quelques temps …