Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BRIDES OF DESTRUCTION pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 25 février 2004
 

Here Come the Brides
(Sanctuary Records  - 2004) 
Durée 37'36 - 9 Titres

http://www.bridesofdestruction.com

Ma qué calor ! Brides Of Destruction, c'est toute la vieille artillerie californienne regroupée sur un même album, ce sont les inénarrables Nikki Sixx à la basse et Tracii Guns à la guitare, c'est l'étonnant London LeGrand au chant et l'amusant Scot Coogan à la batterie … Faut il en dire plus ? Rappeler le passé glamouze de Motley Crue et de L.A. Guns, en repasser une couche sur les excès en tout genre des uns et des autres ou tout simplement s'attarder sur la musique d'un groupe qui, même s'il semble monté de toute pièce, ne s'en donne pas moins à cœur joie quand il est question de faire de la musique ? Personnellement, je préfère la seconde solution, même si la pochette qui semble tout droit sorti du jeu vidéo " Rock Manager " est particulièrement hilarante et qu'il y aurait matière à délirer dessus un bon moment sans pour autant se moquer …

Sans vouloir se la jouer nostalgique, Brides Of Destruction ne va pas permettre à lui seul de redorer le blason d'une scène ricaine en perte de vitesse ! Tout simplement parce que Sixx et Guns se contentent de jouer petit bras, pour le fun, sans y mettre les tripes comme ils le faisaient il y a … longtemps. Merde, je viens de prendre une ride ! Bien entendu, le songwritting n'a pas changé, il reste bien la moelle mais les os commence à se ramollir par manque de calcium … On aurait bien aimé pouvoir se la jouer finaude et annoncer que " Here Come the Brides " était un putain de bon album ! Mais bon, des morceaux comme " Natural Born Killers ", " Shut The Fuck Up ", " I Got A Gun ", " Only Get So Far " ou " Life " sonnent comme il y a vingt ans et sentent franchement le réchauffé … Sans cracher sur l'époque passionnante où nous avions encore des cheveux, souvent longs d'ailleurs, des perfectos et des vestes en jean graffitées dessus, force est de constater que l'ère est révolue, que pas mal des héros sont enterrés et qu'auprès du jeune public le plus jeune, Brides Of Destruction va passer pour un groupe de vieux cons ! C'est dommage parce que c'est quand même bien marrant de se retrouver entre vieux potes et de se souvenir du bon vieux temps en faisant de la musique. Mais de là à en faire un album … On aurait préféré garder en mémoire les heures de gloire de ceux qui furent en leur temps des idoles !