Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow TIGER ROSE

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TIGER ROSE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 15 avril 2022
 

It’s gonna get wild
(Autoproduction – 2022)  
Durée 41’09 – 11 Titres

https://www.migprod.com

Ils nous avaient présenté le premier album de Tiger Rose il y a deux ans, alors que le pays et plus largement le monde étaient en plein confinement, revoilà aujourd’hui Lady Loretta et Mig Toquereau avec une suite qui ne manque pas de confirmer tout le bien que l’on pensait de ce nouveau projet du binôme le plus actif de la mouvance blues aquitaine. Rompus à l’exercice de la scène, notamment pour avoir conduit de concert l’aventure Loretta & The Bad Kings, la contrebassiste et son alter-ego guitariste unissent une fois encore leurs deux voix plus que complémentaires et nous emmènent faire un tour du côté d’un country blues qui sent bon les rives boueuses du Mississippi mais aussi le blues rural et savoureux des Hills. Onze compositions viennent peupler un album plein de sensibilité dans lequel on remarque des qualités vocales taillées sur mesure pour briller dans le gospel mais aussi des indiscutables talents d’instrumentistes que l’un et l’autre des protagonistes mettent non pas au service de leur propre cause mais bel et bien à celui d’une musique qui transpire l’authenticité et la convivialité à chaque instant. Enregistré à la roots et à la maison, « It’s Gonna Get Wild » balance avec un charme un peu désuet des morceaux de toute beauté dans lesquels la grosse voix de Mig prend régulièrement le lead et impose la direction générale de l’ouvrage, mais nous réserve aussi des pépites où la charmeuse Loretta nous met le cœur à vif avec son timbre à la fois riche et coloré. On se laisse captiver par des originaux comme « I Ain’t In No Hurry », « I’m A Minstrel », « Big Talking Man », « Softhearted Woman » ou « Trinidad Blues » avant de succomber définitivement à un tittle track qui finit de mettre tout le monde d’accord et on applaudit bien volontiers cette belle démonstration de blues bien poussiéreuse comme on les aime. Tiger Rose est incontestable the next big thing sur la scène blues française, et il n’y a qu’à regarder la grosse tournée qu’ils annoncent pour le printemps et l’été pour en être convaincu !