Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow LES SHERIFF

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

LES SHERIFF pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 16 janvier 2022
 

Grand bombardement tardif
(Kicking Records – 2021)  
Durée 34’29 – 12 Titres

https://www.lessheriff.fr
 
Souvent considérés comme une des pierres angulaires de la scène punk française, Les Sheriff ont fait les belles heures de la mouvance alternative pendant une quinzaine d’années avec des compagnons de jeu comme La Mano, Parabellum, les Ludwig et autres OTH, avant de littéralement exploser en vol en pleine tournée italienne juste avant le passage à l’an 2000. Dès lors, c’est la mort dans l’âme que les fans ont pensé que les Montpelliérains disciples avoués de Chuck Berry et d’Elvis Presley mais aussi des Clash et des Dogs avaient définitivement rendu les armes, mais c’était sans compter sur les gênes punks de ses pères fondateurs qui décidèrent de remettre le couvert pour un one shot sur leurs terres, nous étions alors en 2012 et sept milliers de spectateurs avaient fait le déplacement pour assister à ce qui donnera naissance à un triple album live. De fil en aiguille, Les Sheriff décideront de faire une tournée d’adieux qui n’en finira plus de prendre de l’ampleur, puis finalement de proposer un nouvel album avec un line up remanié où l’on retrouvera, aux côtés d’Olivier au chant, Pat et Ritchie Buzz aux guitares, Manu à la basse et Seb à la batterie. Partant d’idées de riff des uns et des autres, Les Sheriff en arriveront à une douzaine de titres toujours plus dingues, de véritables brûlots de punk rock à l’ancienne qui affichent une patate d’enfer et qui régalent les tympans autant par l’énergie des rythmiques que par le grain des textes toujours aussi rugueux et efficace. Bien décidée à frapper un grand coup avec ce « Grand bombardement tardif », la formation héraultaise n’y va pas avec le dos de la cuillère et nous envoie dans un mélange de vigueur et de foi des hymnes imparables comme « Requiem 5 étoiles », « A Montpellier », « Loin du chaos », « Du rock’n’roll dans ma bagnole », « Tailler du caillou » et autres « Enfants du passé » qu’elle partagera bien volontiers avec les deux ou trois générations de fans qui feront le déplacement pour aller voir les Sheriff en live. Quand on vous dit que le punk est increvable !