Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow FRED CHAPELLIER

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

FRED CHAPELLIER pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 07 janvier 2022
 

Straight to the point
(Dixiefrog – 2022) 
Durée 52’28 – 12 Titres

https://www.fredchapellier.fr
 
Après plus d’un quart de siècle passé sur les routes du blues et du rock, Fred Chapellier est devenu ce qu’il est convenu d’appeler un incontournable de la scène nationale et internationale, le guitariste ayant brillé aux quatre coins de l’hexagone mais aussi aux Etats Unis où il a tourné notamment en compagnie de Billy Price, ou encore au Québec. Sideman de luxe pour Jacques Dutronc mais aussi pour les Vieilles Canailles, le guitariste champenois n’en oubliera pas pour autant sa carrière personnelle et que ce soit sous son propre nom ou en compagnie des Gents, Fred Chapellier n’en finit plus de réjouir un public qui le suit fidèlement et qui se réjouira de l’arrivée de ce nouvel album annoncé pour le 25 février prochain. Ayant profité de la longue période de pandémie pour faire le point et se recentrer sur l’essentiel, le chanteur et guitariste a pris le parti d’aller droit au but, ce qui explique le titre de l’ouvrage, « Straight To The Point », et c’est après une année entière passée à écrire, à composer, à enregistrer et à produire ce nouvel opus qu’il lève le voile sur une douzaine de compositions sans fioritures, sans fard, des titres taillés à même la chair dans lesquels il met une grande part de lui-même en parlant de ses coups de cœur, de ses coups de gueule, et de ses coups de blues bien évidemment. Tirés à quatre épingles, les riffs de l’artificier en chef sont comme toujours d’une rigueur et d’une précision à toute épreuve et c’est superbement soutenu par les guitares de Patrick Baldran et Jeremie Tepper, les claviers de Jimmy Britton et Vic Martin, la basse de Christophe Gibeau et la batterie de Guillaume Destarac que Fred Chapellier nous emmène dans de véritables craqueries, qu’elles soient instrumentales ou chantées, des titres comme « Blues On My Radio », « Mother Earth », « Shame For You And Me », « Racing With The Cops » ou encore « Where Eagles Die » qui ne manquent pas de piquant. On retrouvera comme toujours des influences allant de Roy Buchanan à Peter Green en passant par Gary Moore mais le plus impressionnant, c’est cette appropriation que l’artiste en a fait pour se forger un style qui lui est propre et que l’on identifie aujourd’hui dès les premières notes. On soulignera encore l’apport occasionnel de cuivres mais aussi les chœurs que Gipsy Bacuet dépose sur trois titres, finissant de faire de « Straight To The Point » un album parmi les plus aboutis du bluesman. A consommer sans modération !