Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Concerts arrow JOHN NEMETH à MEMPHIS (TENNESSEE)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

JOHN NEMETH à MEMPHIS (TENNESSEE) pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 30 novembre 2021
 

THE WILSON FAMILY BAND – JOHN NEMETH
RAILGARTEN – MEMPHIS (TENNESSEE)
Le 27 novembre 2021

https://www.facebook.com/wilsonfamilybandpage/
https://johnnemeth.com
https://railgarten.com

Quand vous arrivez à Memphis, Tennessee, et que vous apprenez qu’un artiste que vous appréciez tout particulièrement et avec lequel vous avez quelques amis communs se produit le soir même, il n’y a pas besoin de se poser trop de question pour savoir où vous allez passer la soirée. C’est donc à Railgarten, une belle salle de concerts du quartier branché de Cooper-Young, que nous nous rendrons ce soir pour assister à la prestation de l’inénarrable John Németh, brillant chanteur et harmoniciste récompensé à plusieurs reprises aux Blues Music Awards. Et pour nous accueillir, c’est The Wilson Family Band qui ouvre le bal, avec à la guitare Matt Wilson qui n’est autre que le bassiste de John Németh et qui enchainera donc deux concerts dans la soirée.

Comme son nom l’indique, The Wilson Family Band est une affaire de famille dans laquelle trois générations de Wilson s’attachent à débiter du blues rock en stères bien rangés, et en morceaux d’un mètre s’il vous plait ! Efficace et réjouissant, le band nous envoie de belles pièces parmi lesquelles on trouve une part de blues, une autre de rock, mais aussi et surtout un incroyable sens du groove et un feeling de tous les instants. Et si l’on vous dit qu’une première partie de ce calibre mériterait très largement de se retrouver en tête d’affiche de nombre de soirées, vous aurez compris que nous n’avons pas fini d’en prendre plein les mirettes ce soir.

C’est sans se presser que John Németh va venir s’installer sur une scène qui lui tend les bras en grand et devant un public où l’on remarque du beau monde, avec entre autres Mick Kolassa, Doug MacLeod, Jack Sullivan de Blues Music Magazine et, last but not least, Jay Sieleman, l’ancien C.E.O. de la Blues Foundation jusqu’en 2015. Et c’est sans coup férir que l’harmoniciste va venir nous régaler de ses blues qui regardent autant du côté du rock que de l’Americana et autres genres associés. En véritable entertainer, John Németh va non seulement mettre le feu au sein de l’assistance mais aussi motiver son groupe en s’attachant à en tirer le meilleur, et il n’en manque pas la moins du monde.

On appréciera ainsi la classe et l’élégance musicale de John Hay, le jeune et brillant guitariste qui pose régulièrement des bâtons de dynamite sur une scène où Matt Wilson à la basse et Danny Banks à la batterie font bien plus que de la figuration, et on se régalera sans la moindre retenue de l’apparition pour deux titres, dont un en lead, d’un Doug MacLeod toujours aussi fringant, talentueux et inspiré. Quelques compositions de plus pour finir de mettre Railgarten à genou et c’est avec le sentiment du travail bien fait que le groupe quittera la scène. Petite particularité américaine, dès la dernière note, la lumière se rallume,  la musique d’ambiance reprend ses droits et le public se lève et quitte les lieux … Mais en bons Français que nous sommes, nous resterons encore un moment pour aller échanger quelques mots avec les artistes !

C’est avec des étoiles plein les yeux et des images plein la tête que nous rejoindrons le centre de Memphis … en attendant d’autres découvertes !

Fred Delforge – novembre 2021