Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow CIRCLE OF MUD

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

CIRCLE OF MUD pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
lundi, 23 août 2021
 

Circle Of Mud
(Dixiefrog – PIAS – 2021)  
Durée 50’22 – 12 Titres

https://www.circleofmud.fr/

Si l’idée de ce groupe est à mettre au crédit du guitariste Gino Monachello, c’est indiscutablement sous le poids de l’expérience et des multiples influences de Flo Bauer que cette formation a trouvé sa véritable raison d’être. A l’heure où le jeune et brillant chanteur et guitariste se cherchait encore un style fort et commençait quelque peu à tourner en rond avec ses projets personnels, que ce soit en solo ou encore en trio, le fait de fonder un véritable groupe puissant et homogène dans lequel viendront se greffer Franck Bedez à la basse et Matthieu Zim à la batterie permettra à ce prodige avéré de véritablement trouver chaussure à son pied et de lancer une véritable carrière sur le long terme. Réalisé par David Husser, ce premier effort éponyme n’a pas choisi de s’enfermer dans une mouvance blues traditionnelle mais au contraire de faire évoluer le genre en lui apportant une bonne dose de rock mais aussi pas mal d’influences psychédéliques, tribales ou tout simplement très roots, piochant parfois du côté de Cream, de Free ou encore de Led Zep, mais avec une approche vraiment très contemporaine. En véritables riffeurs des temps modernes, les deux artificiers s’en donnent à cœur joie, soutenus par une section rythmique de haut vol, et c’est avec toutes les capacités vocales que l’on lui connait que Flo Bauer laisse littéralement exploser un formidable talent qui n’en finit plus de se développer au fil des années. Parvenant à briser les codes du blues sans pour autant en dénaturer les bases, Circle Of Mud marque d’entrée de jeu son arrivée sur la scène blues mais s’ouvre également à d’autres publics grâce à des titres comme « Free Me From The Devil », « Native Man », « Coming Back », « Always Have To Run », « Real Good Man » ou encore « The Fool », des morceaux qui combleront ceux qui étaient déjà fans du guitariste mais qui lui en apporteront forcément de nouveaux. On ne pourra pas passer à côté de l’impressionnante relecture du « Stayin’ Alive » des Bee Gees, appréhendée avec un petit côté Bon Jovi sur « Wanted Dead Or Alive », et avec la classe de Richie Sambora en prime, un morceau qui ne rapportera pas un kopek au groupe forcément, mais qui devrait le faire entrer sur les playlists de toutes les radios périphériques avec les retombées médiatiques que cela comporte, pour Circle Of Mud bien entendu, mais aussi pour le blues et ses dérivés en général ! Un album événement particulièrement bienvenu à retrouver sur le catalogue Dixiefrog dès le début de l’automne, et forcément très rapidement sur la route !