Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow CROCODILE CANDY

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

CROCODILE CANDY pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 24 mars 2021
 

Enjoying the moment
(Kebra’s Rcds – InOuïe Distribution – 2021)  
Durée 39’12 – 11 Titres

https://www.facebook.com/crocodilecandyband   
 
Formé autour de musiciens expérimentés, Crocodile Candy est ce que l’on peut appeler un projet issu de la pandémie puisque si Manu Castillo et Margot Cassila ont eu l’idée d’unir leurs talents durant le premier confinement, c’est au cours du second que la chanteuse des Hots Pants et autres Invaders Of The Heart et le guitariste de La Souris Déglinguée, de Tio Manuel et de Wunderbach se sont retrouvés dans un studio parisien pour mettre en boite la dizaine de titres créée en quelques mois seulement. Soutenue par Ganxtah Da Magnificient à la basse et Christophe Gaillot à la batterie, cette formation aux dents acérées a su allier les versants les plus soul d’une chanteuse qui a évolué de Memphis jusqu’à Londres et le groove naturel d’un bassiste auquel il ne faut pas en promettre à la fougue d’un guitariste résolument rock et à un batteur dont la frappe finit de donner un côté soul punk à cette première rondelle. En une quarantaine de minutes totalement débridée, Crocodile Candy va s’attacher à faire monter les aiguilles dans le rouge tout en conservant ce petit cachet à la fois bluesy et catchy qui n’en finit plus de nous faire grimper aux rideaux. Des refrains entrainants et des riffs fédérateurs, on n’a toujours rien inventé de mieux pour que la musique soit une arme de séduction massive et c’est à force de titres comme « Music Is The Life », « Buying Junk On Line », « Special Desire », « Asking For More » ou encore « Unhappy End » que les sauriens s’en vont à la conquête d’un public qui appréciera forcément le côté direct et sans concession de ce premier album, mais qui remarquera dans le même temps une ossature rythmique pensée avec beaucoup de subtilité. Majoritairement pensé sur un rythme soutenu, « Enjoying The Moment » s’offre un joli break en mid tempo en cours de route avec le super « Black Out » qui finira de mettre tout le monde d’accord sur l’énorme potentiel d’un groupe que l’on aura plaisir à découvrir en live dès que la scène aura retrouvé ses droits. Dans les bacs à partir du 16 avril !