Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow STEPHANE EDOUARD

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

STEPHANE EDOUARD pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 08 janvier 2021
 

Pondicergy Airlines
(Cjazz Productions – Absilone – 2021)  
Durée 49’13 – 14 Titres

http://www.stephane-edouard.com

Il est né en France dans une famille originaire du Sud de l’Inde et a grandi au son des tubes de Bollywood des années 70 et 80 mais aussi des musiques traditionnelles de l’Hindoustan, ce qui lui permettra de rapidement prendre conscience des rythmes indiens et de parfaitement les assimiler. Autodidacte, Stéphane Edouard commencera à jouer des percussions dès l’âge de sept ans et découvrira la batterie mais aussi le jazz et le rock à l’adolescence, mélangeant un temps ces deux styles à ses racines les plus profondes avant de chercher sa propre direction dans laquelle le groove est plus qu’une raison d’être. Devenu collaborateur d’artistes comme Michel Jonasz, Maurane, Electro Deluxe, Eric Legnini, Ibrahim Maalouf ou encore Aldo Romano, le multi-instrumentiste propose aujourd’hui un ouvrage qui rend hommage à l’histoire de sa vie et de ses voyages, un album qu’il a baptisé « Pondicergy » en hommage à l’ancien comptoir français d’où sont originaires ses parents et à la ville nouvelle du Val d’Oise où il a grandi. Accompagné d’une multitude de musiciens, Stéphane Edouard a trouvé un parfait point d’équilibre entre ses deux cultures et nous le présente au travers de compositions étonnantes dans lesquelles le jazz, le rock et la world se rejoignent, se télescopent un peu parfois, mais donnent lieu à chaque fois à des créations étranges, décalées, intrigantes mais aussi et surtout très intéressantes. Les relents de la musique bollywoodienne se métissent de voix élégantes, d’arrangements improbables et d’instruments qui ne le sont pas moins, et c’est au beau milieu de nulle part, dans une sorte de no man’s land aussi inattendu que multicolore que l’artiste nous dévoile des éclats de lumière et de son comme « Sathya & Sohane », « Full Metal », « Oh My Gosh ! », « Mother Love (Amma) » ou encore « Salt March » et « Xol Naleu » qui font de « Pondicergy Airlines » le passeport le plus sûr pour franchir toutes les frontières qui peuvent parfois surgir sur le chemin d’un artiste qui n’en finit plus d’être universel. Sortie annoncée pour le 15 janvier !