Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow CATHY GRIER + THE TROUBLEMAKERS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

CATHY GRIER + THE TROUBLEMAKERS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 06 janvier 2021
 

I’m all burn
(CG Music Works – 2020)  
Durée 70’48 – 16 Titres

http://www.cathygrier.com

Elle a quitté New York pour s’installer dans le Wisconsin en 2016, a remporté le challenge de la Paramount Music Association l’année suivante et s’est retrouvée début 2018 à Memphis pour participer à l’International Blues Challenge, mais là ne s’arrêtent pas les plus grands faits d’armes de Cathy Grier puisqu’elle a également participé à nombre de grands festivals américains en compagnie de ses Troublemakers parmi lesquels on compte Jim Ohlschmidt aux guitares, Tony Menzer à la basse, Jamey Clark à la batterie, Larry Byrne aux claviers et Pauli Ryan aux percussions. Accompagnée d’une multitude de musiciens comme Greg Koch, Billy Flynn, Matt Liban, Westside Andy, Steve Cohen, Andrew Spadafora, Deirdre Fellner ou encore Liv Mueller, la chanteuse et guitariste nous présente aujourd’hui son quatorzième album, « I’m All Burn », un recueil de seize titres, dont quinze originaux, dans lequel elle a voulu mettre une grand part d’elle-même en faisant nombre d’allusions à ses voyages et à ses passions, nous emmenant de Chicago jusque dans le bayou et racontant Memphis et nombre d’autres lieux encore. Le blues élégant et l’écriture gracieuse, Cathy Grier dévoile d’incroyables talents de songwriting et nous régale depuis le tittle track qui ouvre l’album jusqu’à son autre extrémité, dévoilant en cours de route des « Backroad Blues », « Key To My Survival », « What Fools Do » ou encore « Question Of Desire » et s’offrant même au passage une relecture très réussie du fameux « Ode To Billy Joe » de Bobby Gentry. Subtilement rehaussés de cuivres, de percussions et d’harmonicas, les morceaux sont particulièrement soignés au niveau des arrangements et mettent parfaitement en valeur le chant de l’artiste et c’est soutenu par une production haut de gamme assurée par Cathy Grier elle-même et par Steve Hamilton que l’ouvrage finit de gagner ses lettres de noblesse. Les amateurs de blues élégant et sobre se régaleront forcément à l’écoute de cet album qui n’en finit plus de mettre le genre en valeur. Une merveille !