Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

SIDI BEMOL pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 04 août 2020
 

Chouf !
(CSB Productions – L’Autre Distribution – 2020)  
Durée 57’43 – 15 Titres

http://www.sidibemol.com

Il est né à Alger et a longtemps été connu sous son véritable nom, Hocine Boukella, avant de devenir Sidi Bemol … Brillant universitaire passé par un doctorat de génétique des populations et arrivé à Paris peu avant la trentaine, ce touche à tout de génie maniera la guitare et le rock mais aussi les crayons et la bande dessinée pour finalement vivre de ses expositions mais aussi de ses talents de graphiste et de musicien. Créateur de L’Usine à Arcueil, Boukella y accueillera le gratin de la scène algérienne de Paris, Orchestre National de Barbès, Mad In Paris et Thalweg inclus, et sortira enfin son premier album personnel pour son quarante-et-unième anniversaire. Multipliant ensuite les projets dans divers styles, l’autoproclamé « Cheikh Sidi Bemol » créera finalement son propre label, CSB Productions, et n’arrêtera plus d’aller de l’avant, que ce soit dans le gnawa, le kabyle, le chaabi, le celte ou les chants de marins et le jazz, et dévoilant cette année un tout nouvel effort, « Chouf ! », dans lequel il marque un retour affirmé vers ses premières amours, le rock et la guitare. Accompagné d’Abdenour Djemaï aux guitares mais aussi de la section rythmique de l’Orchestre National de Barbès, Youssef Boukella à la basse et Maamoun Dehane à la batterie, rejoint épisodiquement par Hakim Hamadouche à la mandole, Sidi Bemol nous entraine cette fois entre rock et blues vers des chansons directes et remuantes, mais aussi à l’occasion vers des ballades qui apportent quelques temps plus délicats à un ouvrage dans lequel on ne s’ennuie pas un seul instant grâce à un chant qui interpelle par son côté oriental qui finalement colle parfaitement bien à cette dynamique rock qu’adopte l’artiste. On en passera par quelques « Win Darek », « Aziza Lalla », « Alef Lila » ou encore « Salam Alikoum » mais aussi par un très beau « Blues Lembassi » dédié à Rachid Taha et on savourera tout naturellement un moment à la fois rock et exotique, ce qui ne gâche rien, bien au contraire … Artiste engagé à la fois lucide et optimiste, Sidi Bemol confirme que la fin de l’été se fera sous le signe de sa musique, que ce soit dans les bacs à partir du 21 aout ou encore en live un peu plus tard !