Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow BIG DAVE McLEAN

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BIG DAVE McLEAN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 19 septembre 2019
 

Pocket full of nothin’
(Black Hen Music – 2019)  
Durée 48’31 – 12 Titres

https://www.blackhenmusic.com/big-dave-index

Originaire du Saskatchewan, Big Dave McLean est à la fois un guitariste, harmoniciste et chanteur apprécié mais aussi un songwriter chevronné qui a influencé quelques musiciens de blues de l’Ouest canadien comme Colin James ou encore Wide Mouth Mason. Touché par le blues grâce à la collection de disques de son frère puis par la prestation de John Hammond au Mariposa Folk Festival en 1969, le jeune McLean finira par devenir à son tour musicien et gagnera sa solide réputation en partie pour ses albums mais aussi pour ses superbes prestations scéniques. Le secret de la réussite de Big Dave McLean est simple, ne jamais se laisser enfermer dans un style trop restrictif, c’est pour cela que son blues est formidablement ouvert sur d’autres styles comme la country, le folk, le rock et le rhythm’n’blues, des musiques qu’il parvient à combiner pour donner naissance à quelque chose de spécial mais toujours très intéressant. Pour son septième album, le troisième en compagnie du guitariste Steve Dawson, le bluesman canadien a réuni Jeremy Holmes à la basse, Gary Craig à la batterie et Chris Gestrin au piano mais aussi Jerry Cook sax baryton, Dominic Cornway au sax ténor et Malcom Aiken à la trompette et s’est lancé une fois encore dans une audacieuse entreprise dans laquelle il a mis, une fois n’est pas coutume, pas moins de neuf pièces originales, alors que ses précédents efforts étaient généralement dédiés à des reprises que Big Dave McLean réarrangeait à sa sauce. On se plaira ainsi à la découverte de très belles compositions comme « Songs Of The Blues », « Backwards Fool », « When I Was Young » et autres « Manitoba Mud » mais aussi à des retrouvailles annoncées avec le « Midnight Rider » des Allman Brothers, le « Voodoo Music » de JB Lenoir et enfin « Just To Be With You » qui sera pour l’occasion le traditionnel trait d'union de chacun des albums de Big Dave McLean avec Muddy Waters qui avait lui aussi proposé une version épatante de ce joyau de chez Chess. De la country de Nashville jusqu’au Blues du Delta ou encore à celui de New Orleans en passant par des nuances venues du Piedmont et d’un peu partout sur la galaxie blues, il y en a pour tous les gouts dans ce « Pocket Full Of Nothin’ » qui n’a pas fini de nous donner des fourmis dans les jambes ! Et toujours ces cuivres qui tirent le tout vers le haut du panier …