Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow DANZIN

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DANZIN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 09 juillet 2019
 

Aujourd’hui c’est demain
(InOuïes Distribution – 2019)  
Durée 57’10 – 14 Titres

http://www.danzin.fr/
   
Auteur, compositeur, interprète, Pierre Paul Danzin est né dans le Valenciennois, mais à la majorité, c’est dans les différents coins de l’hexagone que ce jeune homme issu d’une famille de musiciens s’en ira se forger un style et le parfaire. Disciple de Ferré, protégé de Leprest, Danzin prendra part à des projets de groupes mais s’essaiera aussi à la comédie avant d’amorcer une carrière personnelle en 2011 avec à la clef trois albums, de nombreux concerts dans tout le pays aux côtés de Tri Yann, La Rue Kétanou, Gauvain Sers, Lénine Renaud ou encore Les Hurlements D’Léo, et enfin de multiples récompenses décernées par le public et par les professionnels. Occupé par la voix et la clarinette, Danzin est accompagné de son frère Alexandre aux cordes et aux percussions et de Gilles Puyfages à l’accordéon et c’est dans un style qui rappelle pêle-mêle Léo Ferré, Allain Leprest, Mano Solo, Nino Ferrer ou encore Renaud que le troubadour vient nous servir quatorze chansons qui n’ont pas d’âge, pas de date limite de consommation, des titres intemporels qui sont parfaitement décrits par le nom de ce quatrième album, « Aujourd’hui c’est demain », et qui n’en finissent plus de trouver la solution idéale pour résonner quelque part entre les bals populaires, les guinguettes et les salles de spectacle. L’accordéon très présent renforce les parties joyeuses, les guitares acoustiques mettent l’accent sur la mélancolie et la sensibilité, la voix emmène tout ça vers le haut et c’est à grand renfort de chansons comme « Allô ici Satan », « Utopie », « Le monde est danse » », « Un sourire se dessiner », « La mano de Pepe » ou encore « Mal de Terre » que Danzin vient nous convaincre de la justesse de sa démarche et de la très grande qualité de son écriture et de son interprétation. La chanson avait rarement eu autant de charme qu’avec cette « Caravelle » qui nous conduit vers la fin de l’ouvrage pour nous offrir une grosse dose de tendresse avec « Amoureuse, amoureux » …