Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow YOSTA

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

YOSTA pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 02 juillet 2019
 

Hybrid
(WNTS – 2019)  
Durée 79’33 – 17 Titres

https://www.facebook.com/YostaWNTS  
   
Il a été influencé par de grands guitaristes comme Jeff Beck, Carlos Santana ou encore Jimi Hendrix et a fait ses gammes au Conservatoire de Dijon avant de devenir compositeur et arrangeur au début des années 80. Pour Yosta, le blues et les cordes sont deux véritables passions et c’est en s’appuyant dessus qu’il enregistrera son premier album en 1986 avant de devenir compositeur pour la publicité et pour le cinéma, devenant également membre du groupe Walton Ornato avec lequel il proposera différents projets de musiques instrumentales pendant une décennie. Présent depuis quelques années sur diverses compilations jazz, Yosta revient aujourd’hui avec son nouvel album enregistré en compagnie de l’harmoniciste Joe Hanriot mais aussi avec quelques guests saxophonistes. Pour appréhender la création de « Hybrid », Yosta a mis une grand part de lui-même dans ses compositions et s’est efforcé d’apporter une nouvelle fraîcheur à la musique en mélangeant les influences bluesy et les arrangements novateurs pour proposer une création qui se veut ample, ouverte et riche. On traversera très naturellement les morceaux entre jeux de cordes assurés et souffles effrénés pour mieux prendre appui sur des « Sweet Ella », « Sensual Dream », « Wherever You Are », « Résilience », « Indian Train », « African Call » ou encore « Double Scotch » qui s’attachent à nous faire imaginer un lot d’images sans faire l’usage de paroles, tout au plus parfois en utilisant quelques onomatopées, et encore. L’association des couleurs venues du jazz et du blues avec quelques apports subtils de soul fait mouche à chaque instant, d’autant plus qu’un énorme travail a été réalisé sur la production, ce qui ne gâche rien. Un album à découvrir absolument !