Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow BILLIE WILLIAMS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BILLIE WILLIAMS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
lundi, 01 juillet 2019
 

Hell to pay
(Frank Roszak Promotions – 2019)  
Durée 38’46 – 11 Titres

http://www.billiewilliamsmusic.com
   
Chanteuse professionnelle depuis l’adolescence, Billie Williams est capable de se produire dans des registres comme le blues, le rock, la soul, le jazz et la country et si elle a formé son propre groupe de country swing à l’âge de 16 ans, c’est avec le groupe de R&B City Edition qu’elle se fera véritablement connaître, partageant même la scène de pointures comme Wilson Pickett et Sam & Dave. Aujourd’hui installée à New York, la chanteuse s’est fait remarquer dans des comédies musicales et a encore assis un peu plus son succès, ce qui lui permet de nous présenter son second effort produit par Danny Blume, « Hell To Pay », un ouvrage pour lequel elle a fait appel à de nombreux musiciens comme Stew Cutler aux guitares, Jeremy Mage aux claviers, Double Z à la basse et Tony Allen à la batterie mais aussi à des cuivres, percussions et harmonicas et enfin à une douzaine de choristes. Du meilleur de la soul jusque à des blues tirés à quatre épingles, Billie Williams laisse son talent vocal s’exprimer pleinement et c’est au travers de titres qui peuvent être légers mais aussi parfois plus engagés qu’elle nous dévoile onze morceaux pleins de saveur et de finesse, des perles comme « Damn » qui ouvre l’album sur un tempo d’enfer, comme « You » qui sonne comme un pur classique de la soul, ou encore comme « Hour By Hour », « Lost In The Wilderness » et bien entendu le très féministe dans l’âme « Ten Million Sisters ». Une allusion non déguisée au mouvement #MeToo avec le tittle track de l’album finira de donner tout son cachet à l’ouvrage et c’est avec un réel plaisir que l’on savourera de bout en bout la petite quarantaine de minutes de « Hell To Pay », véritable pépite de soul, de blues et de rhythm’n’blues. Dans les bacs à partir du 19 juillet !