Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow QUINTANA DEAD BLUES EXPERIENCE

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

QUINTANA DEAD BLUES EXPERIENCE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 13 juin 2019
 

Older
(KNT Label – 2019)  
Durée 36’44 – 9 Titres

http://www.pieroquintana.com     
 
Apparu sur la scène française au tout début des années 90, Piero Quintana s’est fait connaitre au travers de divers projets comme Quintana Roo, Quintana Liga ou simplement Quintana, laissant vivre chacune de ces formules pendant peu ou prou une décennie et donnant avec les unes et les autres nombre de concerts en France mais aussi en Espagne … L’heure d’entrer dans la années 20 ayant presque sonnée, voici venu le temps de nous présenter Quintana Dead Blues Experience, une nouvelle aventure croustillante  dans laquelle le one man band guitare, voix et machines va venir nous proposer des morceaux à la fois poussiéreux et puissants inspirés de ses années de galères. Fort d’une énergie rock et d’une dimension blues, à moins que ce ne soit le contraire, l’artiste s’attache à faire monter les aiguilles dans le rouge mais n’en oublie pas pour autant de proposer de véritables chansons avec couplets, refrains et mêmes ponts quand le besoin s’en fait sentir. Ajouter lui une pointe d’electro et des arrangements découpés au plus près de l’os et vous obtenez un ouvrage sauvage et rugueux à outrance, une rondelle un peu poisseuse qui colle naturellement à la platine et qui n’en finit plus de nous proposer des explosions blues dans le genre de « Stranger », « Long Way », « Kinda Low », « By My Side » et autres « Fucking Devil » qui mélangent parfaitement l’urgence, la personnalité et le besoin d’expériences d’un musicien qui n’en finit plus d’aller de l’avant. Installé à une sorte de crossroads entre le raw-blues et le power-rock, « Older » ne manquera pas de trouver son public auprès des amateurs d’un genre qui fleure bon le Nord du Mississippi et qui n’en finit plus de gagner en popularité chez nous. Attention, on en ressort forcément quelque peu troublé !