Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow JIVE ME

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

JIVE ME pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
lundi, 10 juin 2019
 

Jive Me
(Uni Son – L’Autre Distribution – 2019)  
Durée 42’30 – 12 Titres

https://www.facebook.com/jiveme  
 
Oubliez tout ce que vous avez pu entendre en matière de mélange entre soul, sonorités vintage, swing et electro, ce quartet plein de fougue et de feeling va forcément vous faire changer d’avis en vous proposant son premier album éponyme dans lequel on trouve une grande part des expériences rapportées d’une petite centaine de concerts en moins de deux ans d’existence. A l’heure de concevoir son premier rejeton, Jive Me s’est concentré sur la compositions et sur la mise en œuvre des morceaux et s’est donné les moyens de faire quelque chose de grand en se faisant aider par son public, autant de points positifs qui conduisent aujourd’hui Baptiste, producteur et arrangeur, Tara au chant, Arnaud aux guitares et Yoann à la clarinette à se poser quelque part entre le jazz, le jump, le swing manouche et les sonorités des Balkans, le tout copieusement arrosé d’une electro plus ou moins débridée mais toujours très réjouissante. La voix soul et délicieusement ingénue de Tara est un argument incontestable et c’est emmenée de fort belle manière par des musiciens hors pairs qu’elle nous retourne à chaque instant sur des compositions changeantes et agréables à souhait, des titres formidablement addictifs comme « Fantasy », « Miss Annie », « Love Affair », « Desert », « On Stage » ou encore « Mr O’Butler » qui ajoutent toujours beaucoup de consistance à une extravagance de tous les instants. Littéralement explosifs dans la platine, les douze titres de « Jive Me » sont taillés sur mesure pour le live, rien de bien surprenant à cela puisque le groupe les a copieusement rodés avant de les mettre en boite, mais on sent bien que le travail de réorchestration et l’énorme peaufinage apporté lors du passage en studio ne sera pas sans effet sur les prestations à venir. A découvrir d’urgence, et si possible avec des baskets car ça risque fort de swinguer !