Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow TRACTEUR BLUES à JUMEAUVILLE (78)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TRACTEUR BLUES à JUMEAUVILLE (78) pdf print E-mail
Ecrit par Alain Hiot  
vendredi, 07 juin 2019
 

TRACTEUR BLUES
JUMEAUVILLE (78)
Le 26 mai 2019

https://www.blues-sur-seine.com/
https://www.crclimay.com/
https://www.facebook.com/heartfulbandkarim/
https://www.slimpaul.com/

Retrouvez toutes les photos d'Alain Hiot sur https://alain-hiot.com/

Pour la dernière journée de cette quatrième édition du festival Tracteur Blues, nous avons visité le répertoire jazz avec Jazzy'tude, une formation composée des élèves du CRC de Limay et de leur professeur. Pour situer le niveau de ces tout jeunes musiciens il suffit juste d'expliquer qu'ils se sont attaqués avec succès à Miles Davis, Weather Report, Herbie Hancock ou encore à l'incontournable « Take Five », chacun y allant de son chorus et cela situant la qualité des interprétations. Une belle initiative qui a su mettre en avant des musiciens très prometteurs et un professeur qui doit être plutôt fier de leur réussite.

La première claque de l'après-midi a été distribuée par six musiciens réunis sous l'appellation Wildflowers, un formidable tribute to Tom Petty, qui sont allés faire également quelques petits tours du côté de chez Bob Dylan. Quel régal de retrouver le répertoire d'un artiste que je trouve trop peu médiatisé et dont on ne cesse de regretter la disparition en 2017. Tout était parfait sur ce set, un son énorme, des voix énormes, et un public aux anges qui à l'évidence a sacrément apprécié la prestation des Mantais ! Ne changez rien, vous êtes au top !

Et comme nous tendions la deuxième joue, Slim Paul ne s'est pas gêné pour nous affliger la seconde claque du jour ! Je ne l'avais pas revu depuis la séparation avec Scarecrow et il faut bien avouer qu'il n'a rien perdu de son charisme et de cette voix incroyable qui embarque tout immédiatement. J'ai également retrouvé avec un énorme plaisir Jamo qui est passé de la basse à la batterie avec une énergie débordante, et j'ai découvert un bassiste aussi génial que ses deux autres compères, Manu Panier, pour clore ce Tracteur Blues en beauté ! Encore un artiste fabuleux qui n'a rien à envier à certaines têtes d'affiche que l'on fait venir à prix d'or d'Outre-Atlantique. On retiendra donc de bien belles prestations des artistes présents et un public attentif et venu plutôt nombreux pour cette quatrième édition, et l'on va attendre à présent avec une certaine impatience la diffusion de la programmation du festival Blues sur Seine en novembre.
 
Alain Hiot – mai 2019