Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

KINGFISH pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 14 mai 2019
 

Kingfish
(Alligator Records – 2019)  
Durée 51’44 – 12 Titres

https://www.christonekingfishingram.com  

La plupart des jeunes gens nés il y a une vingtaine d’années du côté de Clarksdale, Mississippi, ont jeté leur dévolu sur le rap, mais Christone ‘‘Kingfish’’ Ingram n’est pas comme tous ceux de sa génération et a pour sa part été touché dès son plus jeune âge par le blues et par la guitare, peut être en raison de la présence du très fameux Crossroads à une dizaine de kilomètres de chez lui, qui sait … Jeune prodige, Kingfish a rapidement progressé, partagé la scène avec les plus grands du blues, de Buddy Guy à Eric Gales en passant par le Tedeschi Trucks Band, mais aussi du rock puisque Nikki Sixx et Dave Grohl sont devenus ses amis, et a finalement tourné dans nombre de festivals aux Etats Unis bien entendu, mais aussi en Europe, et a même joué à la Maison Blanche, invité par Michelle Obama alors qu’il n’avait que quinze ans. Considéré par ses pairs mais aussi par le public comme le prochain très grand artiste du blues, Kingfish a pris le temps de mener à terme ses projets et quand bien même il ne sera autorisé à pénétrer dans les bars américains que dans un an, il arrive d’ores et déjà avec un premier album produit par Tom Hambridge, multi récompensé aux Grammy Awards avec Buddy Guy, Susan Tedeschi et Joe Louis Walker. Accompagné de Rob McNelley aux guitares, Marty Simmon au piano, Tommy MacDonald à la basse et Tom Hambridge à la batterie, rejoint à plusieurs reprises par Keb’ Mo’ aux guitares, le jeune chanteur et guitariste va nous servir sans la moindre hésitation une douzaine de morceaux pour lesquels il a participé au processus de composition en compagnie de son génial producteur, des titres où les guitares sont reines bien entendu, mais où les parties vocales sont d’une incroyable maturité et où les instrumentation sont à chaque instant parfaites. De blues rock en blues plus traditionnel en passant par quelques accents plus proches de l’Americana, l’effort nous fait avancer à un train régulier sur les longues routes du blues tout en provocant des rencontres intéressantes au gré des « Outside Of This Town », « Been Here Before », « Listen », « Believe These Blues » ou encore « Hard Times », un superbe duo chant et guitare réunissant autour de la même passion Kingfish et Keb’ Mo’. On appréciera un toucher de guitare qui sait se montrer tour à tour puissant, enjoué ou encore subtil et on applaudira des deux mains le premier album d’un artiste qui a un avenir tout droit tracé devant lui grâce à une attitude qui lui permet de prendre le blues d’hier et de l’adapter aux caractéristiques de demain ! A retrouver sur une longue tournée avec en prime des dates en compagnie de Vampire Weekend et de Buddy Guy …