Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow VIN MOTT

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

VIN MOTT pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 07 mars 2019
 

Rogue hunter
(Blind Raccoon – 2019)  
Durée 42’01 – 12 Titres

http://www.vinmottsrnb.com/

Originaire du New Jersey, Vin Mott est un jeune artiste qui a commencé à prendre des cours de batterie pour ses sept ans avant de découvrir l’harmonica et le blues à l’adolescence et de poursuivre sa scolarité au Berklee College of Music de Boston où il obtiendra un diplôme de songwriter avec pour principal instrument les percussions. De retour sur ses terres, l’artiste écumera les clubs en solo avant de finalement proposer un premier album en 2017 et d’atteindre avec les sommets des charts blues en Europe mais aussi en Australie. Enregistré en groupe autour de Dean Shot aux guitares, Steve ‘Pretty Boy’ Kirsty à la basse et Matt Niedbalski à la batterie, ce second opus de Vin Mott nous le présente dans des enregistrements de toute beauté dans lesquels il s’efforce de mettre en avant sa passion non pas pour le blues mais bel et bien pour tous les blues, emmenant son public dans un splendide voyage qui le conduira de Chicago jusqu’au Texas en passant par Memphis et New Orleans, un parcours quasiment initiatique dans lequel le bluesman va mettre tout son talent et toute son énergie mais aussi une grande partie de son âme et de son cœur. Enregistré dans des conditions live, « Rogue Hunter » parvient à retranscrire non seulement le plaisir que prend Vin Mott à jouer et à chanter le blues mais aussi et surtout la passion qu’il a pour cette musique qu’il aime sincèrement et qu’il respecte au plus haut point, tant et si bien que même les quelques chutes et autres pains ont été conservés pour donner à l’opus encore plus de spontanéité et de relief. Littéralement emballé par un « Car Troubles Made Me A Good Blues Singer », l’auditeur se laissera porter par un harmonica plein de saveur et reprendra pied de temps à autres au détour d’une « Ice Cold Beer » ou d’un « Honey » mais aussi de « Paterson Is Crumblin’ », « Countin’ On Them Chickens » et autres « Please Mr Devil » pour mieux finir avec un « Greaser » insoutenable de lourdeur et de virtuosité. Si le grain de l’harmonica est un plus indéniable, la voix de Vin Mott n’est pas en reste et les deux associés à de superbes compositions et à des guitares pleines de saveur font de « Rogue Hunter » un album que l’on déguste avec une certaine gourmandise !