Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BOTTLE NEXT pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 02 février 2019
 Bad Horses – Bonus & B-sides (Le Cri Du Charbon – InOuïes Distribution – 2018) Durée 31’26 – 6 Titres http://www.bottle-next.com Ils ne sont peut-être que deux sur scène, mais ils se démènent comme s’ils étaient au moins dix ! C’est la réflexion que l’on se fait forcément en découvrant Bottle Next, le duo rock qui a dans les jambes plus de trois centaines de concerts dans toute l’Europe avec des passages dans de superbes festivals et des scènes partagées avec Triggerfinger, Mass Hysteria, No One Is Innocent, Burning Heads, Les Sales Majestés et nombre d’autre encore. Pierre Rettien au chant, aux guitares et au saxophone et Martin Ecuer à la batterie et aux samples ont trouvé la recette qui fait mouche et entre puissance et mélodie, Bottle Next distille un rock saignant dans lequel on trouve une dose de metal mais aussi beaucoup de relents venus du blues, du folk ou encore du prog, le tout donnant naissance à une musique originale et pour le moins atypique. En attendant de nous dévoiler un deuxième album à l’automne 2019, Bottle Next a comblé ses fans avant les fêtes en livrant le complément idéal du premier, « Bad Horses », au travers d’un gros EP réunissant trois inédits issus des sessions de cet album mais aussi trois titres live dont un emprunté à Gojira ! En trouvant un très juste équilibre entre son incroyable force de frappe et sa très grande musicalité, le duo démontre qu’il ne manque pas d’imagination et surtout qu’il dispose des moyens nécessaires pour mener ses projets à bien. Bien plus que de simples chutes de studio, des titres comme « Rush Me Up », « Old » ou « The Burning Tree » confirment que Bottle Next a de la matière en réserve, et c’est en complétant le tir par l’énorme « Shooting Star » et par les excellents « Bottlenecks » et « Friend’s Face » en live que le combo de l’Isère vient aiguiser notre curiosité, au point de nous faire espérer que l’automne arrive très vite. A découvrir au plus vite !